CAN U23 : le Sénégal éliminé par le Mali

L’équipe nationale du Sénégal des moins de 23 ans a été éliminée de la course à la qualification de la Coupe d’Afrique des nations 2023.

LIONCEAUX

Les lionceaux ont été été battus (3-0) par le Mali, mardi, en match comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la compétition. Les Lions olympiques avaient battu les Maliens par 3 buts à 1, mercredi lors du match aller, au stade Abdoulaye Wade de Diamniadio.

Les joueurs de Demba Mbaye, qui avaient pris une bonne option pour la qualification, n’avaient besoin que d’un résultat positif pour se qualifier. Ils ont cependant échoué à conserver l’avantage acquis lors du match aller.

Les Aiglons du Mali ont créé l’exploit en s’imposant par 3 buts à 0, se qualifiant du coup pour la prochaine CAN de la catégorie prévue en juin 2023, au Maroc.

L'analyse du coach

Demba Mbaye l’entraîneur de l’équipe U23, a analysé la défaite de son équipe, contre le Mali, ce mardi, à Bamako, dans le cadre des qualifications à la Coupe d’Afrique des Nations de la catégorie.

"L’analyse est simple, l’adversaire nous a pressés dans tous les domaines. Les joueurs n’ont pas su gérer l’aspect émotionnel de l’événement. J’ai une bonne part de responsabilité car c’est moi qui ai fait des choix. Il va falloir digérer cette défaite et voir, après coup, ce qui n’a pas marché.

On n’a jamais été organisé. On n’était pas présent ni dans le duel, ni dans la concentration. On a essayé de rectifier, de leur demander de se déplacer ensemble, d’être présents dans les duels. On a fait des changements, mais ceux qui sont entrés n’ont pas plus apporté que ceux qui sont sortis. On connaissait les enjeux de ce match, on n’a pas concrétisé. C’est logique que le Mali se soit imposé et aille à la CAN U23.

La première période, on n’était pas en confiance. On ne peut sortir d’une phase où on n’est pas en confiance, et se dire qu’on a eu un excès de confiance. C’est illogique.

On n’a pas chamboulé. C’est ce que les joueurs nous ont montré à l’entraînement. Cheikh Oumar Ndiaye connait bien l’Afrique contrairement à Arona, même s’il est bon. Sané, on a pensé que l’excentré malien, très explosif, qu’il pouvait le contenir. C’était très difficile pour lui. Après, c’est un naufrage collectif. Les choix que j’ai fait n’ont pas été validés par les joueurs."

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

2 agents de l’assainissement arrêtés, ils ont volé des couvercles d'égout à Petersen

2 agents de l’assainissement arrêtés, ils ont volé des couvercles d'égout à Petersen

Du rififi au barreau de Dakar

Du rififi au barreau de Dakar

Une candidate accouche en plein second tour et décrocher son BAC

Une candidate accouche en plein second tour et décrocher son BAC

15 juillet 2019-15 juillet 2024: 5  ans après, OTD commémoré

15 juillet 2019-15 juillet 2024: 5 ans après, OTD commémoré

Schumacher en couple avec un homme: le message émouvant de son fils

Schumacher en couple avec un homme: le message émouvant de son fils

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté  à Dakar

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté à Dakar

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Un maire déféré pour falsification de documents administratifs et...

Un "maire" déféré pour falsification de documents administratifs et...

Les clients boudent les hôtels : le Juub Jubbal Jubbanti fait peur

Les clients boudent les hôtels : le "Juub Jubbal Jubbanti" fait peur