Le Sénégal bat le Cameroun

Au terme d’une rencontre d’un bon niveau, ce lundi 16 octobre, le Sénégal s’est logiquement imposé face au Cameroun (1-0), grâce à un but sur penalty de Sadio Mané. Les champions d’Afrique ont peut-être pris un ascendant psychologique avant le match face à ces mêmes Indomptables à la CAN 2024.

sénégal cameroun

On ne sait pas quel visage aura le Sénégal-Cameroun du 18 janvier prochain à Yamoussoukro, avec ces deux équipes logées dans la poule C de la CAN 2024, mais s’il a les contours de la rencontre de ce lundi à Lens, on ne va pas s’ennuyer. Car ce match n’avait d’amical que de nom. Dans l’intensité, le rythme, les intentions, l’agressivité (4 cartons jaunes distribués), ce duel de Lions a bien porté son nom. Les Sénégalais ont remporté cette première manche et il y aura peu de choses à contester tellement la domination des champions d’Afrique a été nette.

ADVERTISEMENT

Les hommes d’Aliou Cissé n’ont jamais eu à trembler véritablement dans cette rencontre, sauf peut-être sur cette faute de main dans la surface de Kalidou Koulibaly, non sifflée par l’arbitre (44e). Le défenseur et capitaine des Lions, qui évolue désormais en Arabie saoudite, n’avait pas les jambes d’un pré-retraité tant il a écœuré les attaquants camerounais Vincent Aboubakar, Carl Toko-Ekambi.

La défense à trois d’Aliou Cissé a tenu et a offert autant de gages que de possibilités, dans le futur pour le sélectionneur des Lions, de changer de système selon les adversaires. Il faut dire qu’avec des pistons comme Krépin Diatta et Ismaïl Jakobs, qui évoluent déjà à ce poste en club, à Monaco, la moitié du chemin était fait.

ADVERTISEMENT

Le Cameroun a donc cédé lundi soir, 1-0, à Lens sur un but sur penalty de Sadio Mané, un score qui ne reflète pas la domination du Sénégal et « cache » bien la prestation du Joueur Africain de l’année. L’ex-joueur de Bayern Munich est resté sur la lancée de ses dernières sorties ; un élément dans le collectif, qui n’arrive plus à véritablement porter l’équipe.

Coté camerounais, le constat est inquiétant, sinon alarmant, avec une formation qui n’a pu cadrer un seul tir et dont la présence d’André Onana est certainement la seule satisfaction à tirer. À trois mois, de son premier match contre la Gambie à la CAN 2024, le champion d’Afrique en titre a de quoi être rassuré avec cette belle prestation, même si le manque d’efficacité — un incroyable face-à-face raté d’Ismaïla Sarr (67ee), un tir sur la barre transversale de Dia (84e) — devra être corrigée.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT