Aliments dangereux pour bébé : un rapport épingle Nestlé

Cinquante ans après le scandale des laits en poudre « tueurs de bébés », un nouvelle affaire éclabousse la multinationale suisse Nestlé.

Ici, des produits Nido passés au crible pour cette enquête Ils contiennent en moyenne près de 2 grammes de sucre ajouté par portion © Anne-Laure Lechat

Une nouvelle enquête réalisée par Public Eye, en collaboration avec le Réseau international d’action pour l’alimentation infantile (IBFAN), révèle des "pratiques sournoises" de Nestlé. Selon le rapport, les marques marques d'aliments (Cerelac et Nido de Nestlé vendus dans les pays à revenu faible ou intermédiaire comme au Sénégal sont jugés dangereux pour les bébés. En effet, selon le rapport parcouru par Pulse.sn, ces produits contiennent des niveaux de sucre ajouté, tandis que de tels produits en sont exempts en Suisse.

Dans un tableau publié par Public Eye, le sucre ajouté par portion dans les produits Cerelac est de 7,3g aux Philippines, 6,8g au Nigeria. Et le Sénégal qui arrive en troisième position enregistre 5,9g de sucre ajouté dans les produits Cerelac. Pour les produits Nido, le Sénégal enregistre 0,6g de sucre ajouté par portion.

  • Le Sénégal arrive en 3e position avec un taux 5,9g de sucre ajouté dans les produits Cerelac

Le rapport souligne que l’OMS prône l’élimination des sucres ajoutés dans les produits destinés aux bébés car cela favoriserait l’obésité, le développement des maladies chroniques, cardiovasculaires… « L’obésité infantile a été multipliée par dix durant les quatre dernières décennies, selon l’agence onusienne, qui estime à 39 millions le nombre d’enfants de moins de 5 ans en surpoids ou obèses. La grande majorité d’entre eux vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. »

ADVERTISEMENT

L’ajout du sucre aux aliments pour bébés est autorisé dans beaucoup de pays. Cette législation s’appuie sur le « Codex Alimentarius, un recueil de normes internationales développé par une commission intergouvernementale basée à Rome. » « Ces normes […] tolèrent le sucre ajouté dans les aliments pour bébés à des limites définies pour chaque type de produits – jusqu’à 20 % dans les céréales infantiles », indique le document.

L’Organisation mondiale de la santé est en désaccord totale avec ces normes à cause des risques de santé énumérés plus haut dans ce texte. Un autre point du rapport pointe le « marketing agressif » de Nestlé qui utilise la sensibilité des mamans pour rendre plus attractif leur produit.

Le groupe Nestlé promeut ses céréales comme sains et riches en nutriments bon pour le développement de l’enfant sans tenir en compte le sucre ajouté. Des experts médicaux dépêchés sur les canaux en ligne de Nido et Cerelac pour débattre des bons nutriments pour bébés, même si les produits de la marque ne sont pas directement promus, laissent penser que « les allégations de Nestlé en matière de santé et de nutrition sont scientifiquement prouvées.

Des actionnaires du groupe Nestlé, constitués en coalition, ont proposé une modification des statuts pour que l’entreprise augmente la proportion d’aliments bons pour la santé dans sa gamme de produits. Et par la même occasion diminuer la part des produits malsains. Notamment trop gras ou trop sucrés. C’est en ce sens, entre autres, qu’une résolution a été proposée. Cette résolution soutenue par des actionnaires a cependant été rejeté à 87,88% des voix, rapporte la Radio Télévision Suisse (RTS).

Le Conseil d’administration a avancé les motifs suivants pour rejeter la résolution : Favorise la concurrence, affaiblit l’entreprise et n’a pas de bénéfice sur la santé publique.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Desert to Power : le Sénégal parmi les 11 pays bénéficiaires

"Desert to Power" : le Sénégal parmi les 11 pays bénéficiaires

Amadou Bâ quitte Macky Sall et l'APR...

Amadou Bâ quitte Macky Sall et l'APR...

Richard Toll : un accident de travail coûte la vie à un agent de la CSS

Richard Toll : un accident de travail coûte la vie à un agent de la CSS

Un accident sur l’Autoroute de l’avenir fait un 1 mort et plusieurs blessés

Un accident sur l’Autoroute de l’avenir fait un 1 mort et plusieurs blessés

Noyade à la plage de Mermoz : le corps du lycéen toujours introuvable 48H après

Noyade à la plage de Mermoz : le corps du lycéen toujours introuvable 48H après

Rebondissement dans l'affaire Didier Badji

Rebondissement dans l'affaire Didier Badji

La CIJ ordonne à Israël de cesser « immédiatement » ses opérations militaires

La CIJ ordonne à Israël de cesser « immédiatement » ses opérations militaires

CEDEAO : Mouhamed Sagna désigné auditeur en chef des comptes communautaires

CEDEAO : Mouhamed Sagna désigné auditeur en chef des comptes communautaires

Mauritanie : crash d’un avion de l’armée lors d’un vol d’entraînement de routine

Mauritanie : crash d’un avion de l’armée lors d’un vol d’entraînement de routine

ADVERTISEMENT