Le Roaming national effectif le 31 Juillet 2023 au Sénégal

Le roaming national sera effectif au Sénégal sur tout le territoire nationale d'ici le 31 Juillet 2023.

Artp Sénégal

Le projet de mise en œuvre du roaming national a été lancé ce mercredi 17 mai dernier par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). Les opérateurs impliqués dans ce projet disposent d’un délai jusqu’au 31 juillet prochain pour mettre en œuvre toutes les actions nécessaires, afin de réaliser les premiers tests voix et données.

Les opérateurs sont invités à mutualiser leurs forces pour offrir une connectivité améliorée et des services de communications électroniques de qualité dans les zones mal desservies du pays.

Selon le DG de l’ARTP, il est crucial de prendre un engagement ferme pour combler la fracture numérique et garantir que chaque citoyen sénégalais puisse bénéficier des avantages de la connectivité.

En réponse à cette interrogation, Abdou Karim Sall a assuré que l’ARTP veillera scrupuleusement à ce que le roaming national ne soit pas un obstacle à l’investissement, qui restera essentiel pour les opérateurs. Les investissements garantissent en effet l’accès aux prestations et réduiront progressivement l’importance du roaming national.

Une contribution du numérique de 10% du PIB à l’horizon 2025

ADVERTISEMENT

L'objectif visé est d'atteindre les 10% en 2025%. Ce qui constituera un bond de 4% entre 2014 et 2023. Cette ambition portée par la stratégie "Sénégal Numérique" a été réitérée par le président de la République Macky Sall, en marge du lancement de la semaine du Numérique.

"Au Sénégal, nous voulons mobiliser tous les leviers pour l'éclosion des talents et la promotion d'entrepreneurs compétents afin d'atteindre l'objectif d'une contribution du numérique de 10% au PIB à l'horizon 2025", a-t-il dit.

Cette politique de développement du numérique vise également à tirer parti du fort potentiel en termes de création d'emplois, avec un objectif de création de 35 000 emplois directs dans le secteur.

Entre le début de la mise en œuvre (2016) et 2025, le coût total des réformes et des projets pour la période 2016/2025 est estimé à 1 361 milliards FCFA dont 73% financés par le secteur privé, 17% par le public et 10% en mode partenariats publics privés.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

ADVERTISEMENT