Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Le port de Ndayane, le plus grand de l’Afrique de l’Ouest et destiné à décongestionner celui de Dakar, va franchir un nouveau pas. À en croire président Macky Sall, les travaux physiques dudit port pourraient démarrer en février.

Macky Sall a procédé à la pose de la première pierre du port de Ndayane

À l’occasion du 2ème sommet sur le financement des infrastructures en Afrique qui s’est ouvert à Dakar le jeudi 2 février 2023, le président Macky Sall a annoncé que les travaux physiques du projet de port de Ndayane pourraient démarrer ce mois-ci.

« Nous avons levé toutes les contraintes liées au financement, et l'État a rempli toutes ses obligations pour que ce grand projet puisse démarrer », a-t-il déclaré.

Le port de Ndayane permettra de décongestionner le Port Autonome de Dakar. En effet, en dehors des marchandises destinées au marché local, le port de Dakar est la principale plateforme de transit des échanges commerciaux du Mali. Le port de Dakar capte « 95 % des échanges commerciaux du Sénégal, mais aussi 80 % des hydrocarbures et 65 % des autres trafics du Mali », a indiqué le président Macky Sall début janvier lors de la pose de la première pierre.

La nouvelle infrastructure va ainsi aider à absorber une partie du trafic de Dakar. Ce dernier ne dispose plus de réserve foncière pour d’importants travaux d’extension alors qu’il fait face à une demande de plus en plus conséquente.

ADVERTISEMENT

Le Port de Ndayane est situé sur la Petite-Côte, entre Diass (Mbour), Toubab Dialao et Yène (département de Rufisque). C’est Dubaï Port World (DPW) qui a obtenu sa concession. Une zone économique spéciale (ZES) ainsi que des liaisons routières et ferroviaires pour relier le port à Dakar et au réseau de transport régional y sont prévues.

L’exécution des travaux devrait se dérouler en 2 phases.

« La première phase, d’un coût de 448 milliards de francs CFA, sera réalisée par la même entreprise, DP World. En plus du terminal à conteneurs de 300 hectares, elle comprendra un chenal maritime de 5 km et la construction d’une profondeur de 18 m dimensionnée pour accueillir des post-Panamax et des navires de 336 m de long. La deuxième phase des travaux va coûter près de 169 milliards de francs CFA. Elle comprend un deuxième quai de 410 m et le dragage supplémentaire du chenal marin », nous renseigne le dossier de presse du projet.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Euro 2024 : l'Espagne, 2e pays qualifié

Euro 2024 : l'Espagne, 2e pays qualifié

Hajj 2024 : un 5e pèlerin sénégalais décède

Hajj 2024 : un 5e pèlerin sénégalais décède

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Déjeuner à l'Elysée : ce que  Diomaye et Macron se sont dit

Déjeuner à l'Elysée : ce que Diomaye et Macron se sont dit

Transfert d'argent : Wave et OM menacés

Transfert d'argent : Wave et OM menacés

Classement Fifa : le Sénégal chute

Classement Fifa : le Sénégal chute

Kaffrine: un étudiant égorge sa nièce de 2 ans

Kaffrine: un étudiant égorge sa nièce de 2 ans

Souveraineté vaccinale : le plaidoyer de Diomaye devant l'Europe

Souveraineté vaccinale : le plaidoyer de Diomaye devant l'Europe

ADVERTISEMENT