Mame Mbaye Niang sur les 29 milliards du PRODAC : 'même si on envoyait le FBI...'

Le ministre Mame Mbaye Niang reparle des 29 milliards FCFA du PRODAC. "Même si on envoyait le FBI enquêter au PRODAC, je ne serai pas interpellé", a-t-il dit sur le plateau du Grand Jury de la RFM.

Mame Mbaye Niang

Suite et pas de l'affaire Prodac pour laquelle Mame Mbaye Niang est accusé d'avoir été épinglé sur un montant de 29 milliards FCFA. Le ministre du Tourisme se lave à grande eau dans ce dossier pour lequel Ousmane Sonko a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour diffamation

"Même si ces 29 milliards avaient disparus, je ne suis pas responsable. Parce que je n'ai pas géré ces 29 milliards". C'est en substance la réponse du ministre Mame Mbaye Niang au journaliste Babacar Fall, qui lui a demandé ou est passé cet argent qui a valu la condamnation de l'opposant Ousmane Sonko. Il était l'invité de l'émission Grand Jury de la RFM ce dimanche 29 octobre 2023.

Mame Mbaye Niang a fait savoir que ces 29 milliards FCFA étaient gérés par le coordonnateur du Programme des domaines Agricoles Communautaire (PRODAC), qui est sous sa tutelle technique. "Le PRODAC, a-t-il expliqué, a une tutelle financière qui est le ministre des Finances (à l'époque c'était Amadou Bâ, actuel Premier ministre)."

"Ousmane Sonko est très mal placé pour (dire que j'ai détourné de l'argent). C'est quoi sa formation ? Inspecteur des impôts et des domaines", a-t-il répondu. Mame Mbaye Niang d'enchaîner : "Quand on inspecte, on inspecte quoi? Des documents ? Non, on inspecte des organigrammes et des procédures. Voilà un monsieur qui est supposé maitrisé les procédures de l'administration financière, avoir une compétence de vérifier. Sur le plan administratif, même si on envoyait le FBI enquêter au PRODAC, je ne serai pas interpelé", a dit le ministre du Tourisme.

À l'époque, Mame Mbaye Niang dit avoir signé un contrat avec le BID (Banque islamique de développement) pour 8 autres domaines agricoles de 80 millions de dollars. Donc 3 fois le montant du Prodac. "Mais on ne s'est jamais intéressé à cela", s'est-il défendu.

ADVERTISEMENT

Toutefois, il a informé que la Cour des comptes a audité les Domaines agricoles. Il n'a pas été auditionné parce qu'il n'est pas gestionnaire. M. Niang a quand même fait savoir qu'on lui a demandé des informations qu'il a fournies, notamment le cahier de charge qu'il a produit.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT