Manifestations pro-Sonko : voici pourquoi 200 jeunes ont été arrêtés à Dakar

Les affrontements qui ont suivi la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko ont fait plusieurs morts et blessés. Les forces de sécurité et de défense ont également arrêté au moins 200 manifestants, pour la plupart des jeunes. La police a établi leur profil et leurs motivations.

Violentes manifestations au Sénégal suite à la condamnation du leader de l'opposition Ousmane Sonko, le jeudi 1er juin 2023.

Le journal L’Observateur, qui cite une source policière, a annoncé que les manifestants arrêtés sont âgés de 16 à 25 ans.

Concernant leurs motivations, le média affirme que « La plupart d’entre eux ne peuvent expliquer les raisons des manifestations. Ils sont encadrés par des meneurs qui les incitent à saccager les biens publics et privés. (…) Ce sont des personnes qui troublent l’ordre public si une occasion se présente. Même si l’affaire, objet des affrontements, ne les concerne pas ».

Selon la même source, certains manifestants ne sont d'aucune obédience politique, mais sont toujours à l'affût des moments opportuns « pour troubler l’ordre public en volant, pillant, incendiant ».

Pour rappel, après la condamnation de Ousmane Sonko, candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2024, à deux ans de prison ferme pour « corruption de la jeunesse », des manifestations meurtrières ont été signalées dans plusieurs villes du Sénégal.

ADVERTISEMENT

Le bilan macabre de ces émeutes est passé de 9 à 16 morts en 48 heures.

Si l’opposant a été acquitté des faits présumés de viols et de menace de mort. Il devra en outre s'acquitter d'une amende de 600 000 F CFA. Par ailleurs, « La candidature d’Ousmane Sonko est hypothéquée », a déclaré Me Djiby Diagne, un de ses avocats alors que « la décision de l'arrêter ou pas dépend du ministère public », indique la robe noire.

Certaines organisations telles que l'ONU et l’Union africaine ont également exprimé leur préoccupation face à la détérioration de la situation au Sénégal et ont appelé au respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Ndiassane se dote d'un centre de santé

Ndiassane se dote d'un centre de santé

ADVERTISEMENT