Rencontre Macky-Barth'-Khalifa : Yewwi s'en prend au service com' du Palais

La coalition Yewwi Askan Wi apporte des clarifications sur la rencontre entre Macky Sall, Khalifa Sall et Barthélémy Dias.

Macky Sall et khalifa Sall en accolade

Le Président de la République a présidé, hier jeudi 4 mai 2023, la cérémonie d’ouverture de sixième édition du Forum mondial de l’économie sociale et solidaire. Une rencontre qui a réuni Macky Sall, Khalifa Sall et Barthélémy Dias, maire de Dakar. Le chef de l’Etat en a profité pour jeter des fleurs à Barthélémy Dias. ‘’Barth ya ngui doxal…Je dirais à ton père Jean Paul Dias qui est avec moi et qui est d’ailleurs dans la salle que tu as bien travaillé”, a lancé Macky Sall au maire de Dakar.

Le Président de la République, Macky Sall, s’est également affiché en toute complicité avec Khalifa Sall : poignée de main cordiale, et accolade chaleureuse. Et dans son discours, le chef de l’État n’a pas manqué de faire un clin d’œil à l’ancien maire de Dakar et figure majeure de YEW, Khalifa Sall, qui était présent à la cérémonie.

Après ces retrouvailles avec le chef de l'Etat, Khalifa Sall et Barthélémy Dias ont été victimes d'un web lynchage. Ce "bashing Dias-Sall" a obligé Yewwi Askan Wi a pondre un communiqué pour apporter des précisions sur ce qui est arrivé hier.

La coalition Yewwi explique que Dakar accueillait le forum mondial de l'économie sociale et solidaire. Et maire de la capitale, membre de Yewwi Askan Wi, Barthélémy Toye Dias, a eu l'amabilité d'inviter le Président de la Conférence des Leaders Habib Sy au nom de la Coalition, et le Maire honoraire de la ville de Dakar Khalifa Sall, à la cérémonie d'ouverture.

« Comme toujours dans pareilles circonstances et selon les règles de civilités républicaines, des poignées de main ont été échangées avec tous les participants, le Président Macky Sall y compris. Les services de communication du Palais, seuls présents dans la salle et habilités à prendre des photos, se sont empressés de rendre publiques ces images avec le dessein manifeste de faire croire à un rapprochement dans un contexte d'appel au dialogue aux contours inconnus, et majoritairement rejeté par beaucoup d'acteurs politiques et citoyens », déclare Yewwi dans son communiqué de presse.

ADVERTISEMENT

La coalition dénonce ce qu’elle appelle une tentative de reluire l'image de Macky Sall balafrée par sa gouvernance calamiteuse à tous points de vue, et déclare solennellement que cette poignée de main n'a aucune signification de rapprochement. « Résolument ancrée dans l'opposition au régime de Macky Sall, la Coalition Yewwi Askan Wi réaffirme sans ambages son plan d'action destiné à mettre fin à sa présidence au plus tard le 25 février 2024, et la participation effective de tous ses candidats à l'élection présidentielle. Aucune manœuvre ne détournera le peuple de cette œuvre de salubrité publique », dit-elle.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT