Affaire des commandos Pastef : une nouvelle arrestation

Une personne nommée El Hadji Aly Loum a été arrêtée dimanche dernier à Jaxaay dans le cadre de l'affaire des commandos de Pastef.

Police nationale Sénégal

La Sureté Urbaine de Dakar qui poursuit ses investigations vient d'interpeller El Hadji Aly Loum supposé membre du « commando de Pastef », dirigé par deux anciens militaires dont un gendarme.

Ce groupe est accusé de projeter des attentats en fabriquant des cocktails Molotov, des fumigènes et des explosifs qu’ils remettaient à des jeunes, à charge pour ces derniers de s’attaquer aux stations Total, aux supermarchés Auchan, aux bus de « Dakar Dem Dikk » et à des biens publics.

Le groupe des "commandos de Pastef" prévoyait aussi de s’attaquer aux installations du Brt et du Ter, afin de créer une situation insurrectionnelle. Se basant sur des alertes des services de renseignement, les policiers de la Su avaient commencé à les filer, afin des connaitre leurs moindres mouvements ainsi que les plans qu’ils prévoyaient de dérouler dans la région de Dakar. Le groupe était dirigé par un nommé Kaba Diakité, tenancier d’un hôtel situé en face du stade des Parcelles Assainies.

Loum, indique Libération, a été interpellé en possession de trois passeports sénégalais, brésilien et gambien ainsi que des cachets portant des entrées et des sorties de l'aéroport avec des identités différentes.

A propos du passeport gambien, Loum a déclaré que c'est un ressortissant de ce pays qui l'a confectionné. Pour le passeport brésilien, il a indiqué qu'il a été confectionné par des Sénégalais résidant aux USA.

ADVERTISEMENT

Il soutient que c'est un ses amis qui a procédé à la falsification des sceaux de la police des frontières de la police des frontières. L'enquête suit encore son cours.

Cette d’arrestation est similaire à celle qui avait eu lieu quand un groupe appelé « Force spéciale » avait été démantelé le 17 juin dernier, à la veille d’une manifestation de la coalition de l’opposition « Yewwi Askan Wi », le 8 juin dernier.

Toujours en détention, au nombre de dix, ils ont été mis en examen par le juge du 2ème cabinet pour complot contre l’autorité de l’Etat, actes de nature à occasionner des troubles politiques graves, association de malfaiteurs en vue d’organiser des bandes en leur fournissant des armes, munitions dans le but de s’attaquer à la force publique, détention et transport de produits et substances incendiaires en vue de compromettre la sécurité publique et détention illégale d’armes à feu et autres infractions. Parmi eux, Aliou dit Dounkhaf, Ousmane Diouf, Yaya Cissé, Khadim Ndiaye, Awa Dia dite Nadine, Babacar Ba, Ousseynou Seck alias Akhenaton et Max Killuminati.

Les deux dernières cités sont actuellement en Europe, ce qui explique la saisine par le Sénégal d’Interpol pour leur mettre le grappin.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Barça ou Barsakh : les nouveaux chiffres de l'horreur

"Barça ou Barsakh" : les nouveaux chiffres de l'horreur

Euro 2024 : l'Espagne, 2e pays qualifié

Euro 2024 : l'Espagne, 2e pays qualifié

Hajj 2024 : un 5e pèlerin sénégalais décède

Hajj 2024 : un 5e pèlerin sénégalais décède

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Dépendance affective dans les couples : comprendre, identifier et surmonter

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Paiement instantané 24/7 : La nouvelle initiative de la BCEAO pour l'UEMOA

Déjeuner à l'Elysée : ce que  Diomaye et Macron se sont dit

Déjeuner à l'Elysée : ce que Diomaye et Macron se sont dit

Transfert d'argent : Wave et OM menacés

Transfert d'argent : Wave et OM menacés

Classement Fifa : le Sénégal chute

Classement Fifa : le Sénégal chute

Kaffrine: un étudiant égorge sa nièce de 2 ans

Kaffrine: un étudiant égorge sa nièce de 2 ans

ADVERTISEMENT