Fièvre Crimée-Congo au Sénégal : le patient décédé a eu 87 contacts

Le patient décédé de la fièvre hémorragique Crimée-Congo a eu 87 cas contacts.

Hôpital dalal jamm

Un cas humain de Fièvre Hémorragique Crimée-Congo (FHCC) a été confirmé le 21 avril 2023 au niveau de l’hôpital Dalal Jamm sis à Guédiawaye. Le patient qui est finalement décédé, a eu 87 contacts. Le Directeur de la maladie, Dr Mamadou Moustapha Diop, informe qu’aussitôt après la confirmation du cas de fièvre hémorragique de Crimée-Congo chez le patient, 87 personnes, parmi lesquelles, sa famille et le milieu sanitaire, les infirmiers qui l’ont pris en charge, le personnel soignant, ont été recensées.

« Des prélèvements ont été effectués sur les 87 cas suspects et heureusement, les résultats sont revenus négatifs. Ils ne sont pas contaminés », a fait savoir Dr Diop. Il poursuit en faisant savoir que la procédure de suivi de ces contacts se poursuit pendant au moins 15 jours «pour voir s’ils ont toujours des symptômes.

« Et à l’expiration de ce suivi, s’il n’y a pas de symptômes, nous pourrons les considérer comme des cas indemnes et nous pourrons les sortir du dispositif de suivi», renseigne-t-il. Le Directeur de la maladie signale «que tous les dispositifs de riposte ont été mis en branle pour circonscrire la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, pour ne pas qu’il y ait une expansion.

Nous en savons un peu sur l’identité du patient décédé de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo. La victime, de sexe masculin, âgé de 35 ans, est un boucher résidant à la Cité Fadia, de la commune de Guédiawaye, Des informations gardées secrètes aussi bien au niveau des services du ministère que du centre hospitalier de la banlieue.

ADVERTISEMENT

Le tout nouveau Directeur de la maladie, Dr Mamadou Moustapha Diop confirme que le malade est décédé le samedi 22 avril, jour de la Korité. Le boucher qui faisait des abattages de bovins et ovins dont il revendait la viande, a suivi un itinéraire qui l’a mené entre la région de Dakar, notamment son quartier de la Cité Fadia, et les départements de Diourbel et Kaffrine.

Il a commencé à développer les premiers symptômes, le 10 avril. C’est d’abord de la fièvre et des manifestations qui s’apparentaient à la grippe. Acheminé au service des urgences de l’hôpital Dalal Jam, des échantillons ont été prélevés sur lui, le 20 avril.

Les premières suspicions d’une fièvre hémorragique virale étaient confirmées après qu'il eut développé un syndrome hémorragique et une thrombocytopénie (baisse du nombre de plaquettes dans le sang, ndlr). Malgré une prise en charge adéquate de son cas, le boucher ne va pas survivre à la forte hémorragie et va décéder, deux jours plus tard.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

ADVERTISEMENT