Le Joola, 21 ans après, un naufrage judiciaire

Le Sénégal commémore, ce mardi 26 septembre 2023, le 20e anniversaire du naufrage du ferry « Le Joola » , au large de la Gambie, qui a fait en 2002 près de 2000 morts et des disparus de différentes nationalités.

Bateau Le Joola

Il s’agit de l’un des drames maritimes les plus meurtriers de l’histoire et de la plus grande tragédie de l’histoire maritime en Afrique, survenu dans la nuit du 26 septembre 2002 dans les eaux territoriales gambiennes et qui a couté la vie à près de 2 000 morts de 12 nationalités, parmi lesquels 444 enfants.

  • Un ferry conçu pour 536 passagers …

Le ferry, qui assurait la desserte entre Dakar et la région de Casamance (sud du Sénégal), était conçu pour transporter au maximum 536 passagers. Son chavirement a fait 1.863 morts et disparus selon un bilan officiel.

Le 26 septembre 2002, en pleine nuit, à 40 kilomètres des côtes, alors que des pluies tropicales s’abattent et que des vents forts se déchaînent, le Joola, surchargé de plus de trois fois le nombre normal de passagers, se retourne en moins de 10 minutes au large de la Gambie, et coule à environ 40 km de la côte.

Seuls deux canots pneumatiques de sauvetage ont pu être ouverts, plusieurs heures après le naufrage. Certains passagers se réfugient sur la coque du navire retourné, mais la majorité d’entre eux reste piégée à l’intérieur ou se noie. Les pêcheurs présents sur place interviennent le lendemain matin au lever du jour et les secours n’arrivent sur les lieux qu’en fin d’après-midi. Soixante-cinq personnes seulement qui étaient à bord ont survécu. Près de la moitié des victimes venait de Ziguinchor.

ADVERTISEMENT
  • Aucune sanction jusque-là

Au Sénégal, l’enquête judiciaire ouverte sur ce drame a conclu à la seule responsabilité du commandant de bord, disparu dans le naufrage. Des responsables mis en cause n’ont pas été sanctionnés. En guise de linceul, ils n’auront eu droit qu’à un austère arrêt de non-lieu venu entériner, 21 ans après le drame, l’impunité des responsables de la catastrophe la plus meurtrière de l’histoire moderne de la marine en temps de paix.

Un unique responsable est désigné : le commandant de bord, porté disparu. L’association des familles de victimes est dissoute d’autorité et remplacée par une structure à la botte de l’État. Les proches des défunts recevront une indemnité en échange de leur engagement de ne pas intenter de poursuites judiciaires.

Face à ce black-out, dix-huit familles de victimes françaises portent plainte à Paris pour homicide et blessures involontaires aggravées. Le juge d’instruction prend l’affaire à bras-le-corps et délivrera, en 2008, des mandats d’arrêt internationaux contre plusieurs responsables sénégalais, civils et militaires, dont une ancienne Première ministre et l’ex-ministre des Forces armées. Abdoulaye Wade voit rouge et invoque la souveraineté du Sénégal face à une ingérence jugée inacceptable. L’affaire se mue en crise diplomatique.

En 2010, les deux ministres visés bénéficient d’un non-lieu. Malgré les lourdes charges qui pèsent sur eux, les sept responsables restants obtiendront à leur tour un non-lieu en octobre 2014, « en raison des dispositions internationales » qui empêchent, selon les juges, d’engager des poursuites en France au nom de l’immunité de juridiction des agents d’un État tiers. La décision vient d’être confirmée en appel, 17 juin dernier, ne laissant aux familles de victimes – qui dénoncent un déni de justice – que le mince espoir d’un recours en cassation.

Fruit d’une kyrielle de défaillances humaines et administratives, le naufrage du Joola ne connaîtra donc jamais ni responsables ni coupables. Au nom d’une souveraineté dévoyée dans laquelle s’est drapée l’impunité.

Les familles des victimes déplorent que le président Macky Sall ne s’est jamais déplacé aux cérémonies d’anniversaire en tant que chef de l’Etat. De même, le mémorial à Ziguinchor, promis depuis des années, n’est toujours pas achevé. Réclamé depuis des années par les associations de victimes, le renflouement du navire, qui repose à une vingtaine de mètres de profondeur, n’a jamais été entamé.

  • Une loi proclamant le 26 septembre Journée nationale du souvenir des victimes du Joola

Le Comité d’initiative pour l’érection du musée mémorial ‘’Le Joola’’ a réclamé, mercredi à Dakar, l’adoption d’une loi proclamant le 26 septembre Journée nationale du souvenir des victimes du naufrage à l’origine de la mort de 1 863 personnes en 2002. ‘’Le devoir de mémoire pour le comité, c’est certes de se rappeler cet événement, mais de faire aussi du 26 septembre une journée de souvenir par une loi’’, a déclaré Samsidine Aïdara, l’un des dirigeants du comité. ‘’Ce ne sera pas un jour férié, mais une journée de souvenir, pour la mémoire des victimes du ‘Joola’’’, a-t-il précisé.

Les États-Unis d’Amérique ont tiré des enseignements des attaques du Pentagone et des tours du World Trade Center en honorant chaque année la mémoire des victimes, a-t-il argué, estimant que le Sénégal doit faire de même. ‘’Sauver des vies en tirant les leçons du ‘Joola’’’ est le thème des cérémonies célébrant le 21e anniversaire de l’accident survenu dans la nuit du 26 au 27 septembre 2002, dans le territoire maritime gambien

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Keur Massar : un policier ouvre le feu sur des ouvriers qui…

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

Mali : interpellation d'un proche du Premier ministre, Choguel Maiga

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

VIH Sida au Sénégal : les homosexuels les plus touchés !

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Doro Guèye mouille Macky Sall pour des terrains d'une valeur d'1,2 milliard FCFA

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

Criminalité faunique : 2 trafiquants arrêtés avec des peaux de léopard

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

L’homme d’affaires Dora Gueye arrêté par la gendarmerie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

VDN3 : un trafic de drogue démantelé dans une dibiterie

Mort de journalistes à Gaza: RSF dépose une nouvelle plainte devant la CPI

Mort de journalistes à Gaza: RSF dépose une nouvelle plainte devant la CPI

Tribunal : le téléphone du père de Bah Diakhaté volé

Tribunal : le téléphone du père de Bah Diakhaté volé

ADVERTISEMENT