Procès Adji Sarr-Sonko : déjà trois morts

Les heurts entre manifestants et forces de défense de sécurité à la veille du procès Adji Sarr-Ousmane Sonko a fait trois morts.

Senegal emeutes mars-2021 manifestations (3)

Ousmane Sonko devait se présenter au greffe de la chambre criminelle de Dakar ce 15 mai 2023, d’après la procédure, à la veille d’un nouveau procès à risques pour l’opposant, pour des accusations de viols. Le leader de Pastef ne s'est pas présenté au tribunal provoquant une nouvelle montée des tensions.

Des heurts ont éclaté, ce lundi 15 mai, à Ziguinchor, au sud du pays, à Dakar et dans les autres régions entre partisans d’Ousmane Sonko et forces de l’ordre.

À Ziguinchor, le policier Hassime Diédhiou a été tué « lors d’un accident, touché par un véhicule » des forces de l’ordre au cours de ces affrontements. Deux autres morts ont été enregistrés à Keur Mbaye Fall et à Ziguinchor.

Le jeune garçon tué par balle à Keur Mbaye Fall n'était pas un manifestant. Il a été envoyé à la boutique avant d'être touché par balle. Le défunt vivait chez sa tante, sa mère vit en Espagne.

A Ziguinchor le deuxième décès enregistré après celui du policier est un jeune garçon qui a été atteint par balle. Il aurait succombé à ses blessures dans les rues de Ziguinchor, au quartier Néma 2.

ADVERTISEMENT

Le président du parti Les Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l'éthique et la fraternité (Pastef) avait déjà déclaré le 7 mai qu’il ne comptait plus « collaborer avec la justice », « sans un minimum de garantie pour sa sécurité ».

D’après le code de procédure pénale, Ousmane Sonko était censé effectivement se présenter « au plus tard la veille de l’audience » - donc, ce lundi - « au greffe qui s’assure de sa représentation en justice ».

S’il ne se présente pas alors qu’il a été « dûment convoqué » et « sans motif légitime d’excuse » dit la loi, alors le président de la chambre criminelle peut prendre une « ordonnance de prise de corps » [« lorsqu’il estime que la détention de l’accusé est nécessaire », selon l’article 239, Ndlr].

En clair, Ousmane Sonko pourrait être arrêté, ce qui pourrait provoquer des troubles. Autre option : il pourrait être jugé par contumace.

Selon des informations, Ousmane Sonko ne sera pas arrêté. S’il refuse de se présenter, il peut être jugé par contumace.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison

"Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison"

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

ADVERTISEMENT