Tesco Boutique : ils sont 15 000 Sénégalais arnaqués

Du nouveau dans l'affaire Tesco Boutique ébruitée par Pulse. Le nombre exact de personnes arnaquées est connu. Ils sont 15 000 Sénégalais grugés par la plateforme Tesco boutique qui s’active dans le E-commerce et proposant un retour sur investissement selon un système de parrainage établi par niveau.

Tesco Boutique

D’après l'activiste, député et membre de Frapp/France dégage, Guy Marius Sagna, 15 000 Sénégalais qui travaillaient avec une entreprise dénommée Tesco boutique n'ont plus accès à leur argent (Tesco boutique a dit à ses agents utilisateurs qu'ils étaient au nombre de 350 000).

‘’Le Frapp a rencontré certains parmi eux vendredi dernier et aujourd'hui, avec notre cher ami et frère Dame Mbodj, nous avons rencontré l'entreprise Wave. Tesco boutique a dégagé ses responsabilités et a dit à ses 15000 "agents utilisateurs" que Wave était responsable de cela, car Wave a bloqué les comptes. Les responsables de Wave nous ont dit qu'ils ont flairé une arnaque, c'est pourquoi ils ont bloqué Tesco boutique et ont même saisi la Centif et la BCEAO’’, d’après Guy Marius et Cie.

‘’D'ici à ce que nous décidions de ce que nous allons faire dans les meilleurs délais, nous exprimons notre solidarité à ces 15 000 Sénégalais et leur assurons de notre soutien jusqu'à ce que lumière soit faite et justice rendue. Ensemble, nous allons nous mobiliser, nous battre dans les jours à venir’’.

D’ailleurs, il les appelle au calme. ‘’À ces 15 000 victimes, nous demandons de ne surtout pas menacer, insulter les travailleurs de Wave ou poser des actes inconsidérés en direction de Wave et de ses agents (...). Nous remercions Wave de l'écoute attentive d'aujourd'hui et des réponses qu'elle a bien voulu nous donner. À nous Sénégalais, soyons plus prudents, plus vigilants. Il y a trop d'arnaqueurs qui cherchent à profiter de notre vulnérabilité’’.

ADVERTISEMENT

Par ailleurs, Frapp se demande que fait la justice pour aider ces Sénégalais en détresse. ‘’Y a-t-il un procureur au Sénégal ? Quand 15 000 Sénégalais sont victimes de la même chose, le procureur devrait s'autosaisir...", exige le Frapp.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT