Mary Teuw Niane recadre Sonko et Yewwi Askan Wi

Mary Teuw Niane ne participera pas aux manifestations de la coalition Yewwi Askan Wi prévues les 29 mars et 3 avril 2023. L’ancien ministre et candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2024 a pris ses distances avec cette approche pour promouvoir l’apaisement. Il était l’invité de « Jury du dimanche » sur Iradio.

Mary Teuw Niane (à droite) et Ousmane Sonko

L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur a décidé de se démarquer de la ligne dure, voire radicale, incarnée par Yewwi Askan Wi à sa tête Ousmane Sonko.

  • Pour un Sénégal de valeurs

Il invite la société à revenir aux valeurs cardinales qui caractérisent le Sénégal.

« Nous avons une ligne politique fondée sur trois principes. D’abord, les valeurs avec un constat au Sénégal que les valeurs sont en train de se déliter. Nous sommes en train de perdre ce que les anciens nous ont légué. Nous sommes en train de perdre ce que les religions musulmane et chrétienne nous ont légué de bonnes valeurs. Nous sommes en train de perdre ce que l’éducation, la formation auraient dû donner à la jeunesse », a-t-il déclaré.

  • Apologie de la connaissance
ADVERTISEMENT

« Enfilant » ses habits d'universitaire, il a ensuite invité ses compatriotes à se réapproprier la science, notamment l'héritage des illustres ancêtres.

« Notre deuxième principe, c’est la connaissance et la compétence. Nous sommes au siècle de l’économie de la connaissance. Nous considérons que dans ce pays, qui a produit de grands hommes religieux, mais essentiellement des hommes de connaissance comme El Hadj Oumar Foutihou Tall, El Hadj Malick Sy, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, El Hadj Ibrahima Niasse et bien d’autres, la connaissance et la compétence n’ont plus la valeur qu’elles devraient avoir », a-t-il poursuivi.

  • Non à la violence

Enfin, le mathématicien a fustigé la violence qui gangrène l’espace public.

« La paix, c’est le fondement de la construction d’un développement qui puisse avoir un impact sur les citoyens et les citoyennes. Nous travaillons avec tous ceux qui respectent ces principes. Il nous faut transformer ce pays, transformer les mentalités qui ont malheureusement changé en général dans le mauvais sens », a-t-il conclu.

Pour rappel, le Professeur Mary Teuw Niane a démissionné le 25 juillet 2022 de la présidence du conseil d’administration de Petrosen (Société des pétroles du Sénégal). Depuis lors, il a déclaré sa candidature à la présidentielle de 2024.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

ADVERTISEMENT