Explosion à la cité Baraka : le bilan macabre s'alourdit

Le bilan de l'explosion d'une bonbonne de gaz à Liberté précisément à la Cité Baraka s'alourdit à 3 morts.

Bonbonne de gaz

Une explosion d’une bonbonne de gaz butane est survenu le 8 février 2024 à la Cité Baraka à Liberté 6. Le bilan macabre s'est alourdi à trois morts. Fatou Bintou Sow, en réanimation à l'hôpital Principal de Dakar depuis le 8 février dernier, a finalement succombé à ses blessures hier jeudi. La victime Fatou Bintou Sow était en état de grossesse. Elle est passée par la fenêtre, avec son enfant depuis le troisième étage, son corps pris par le feu alors qu’elle était aussi diabétique. D'après l'autopsie, elle est morte de brûlures graves.

Avant le décès de Fatou Bintou Sow, le jeune garçon Bassirou Kandé âgé de 7 ans a rendu l’âme, le lundi 12 février 2024 à la suite de son hospitalisation à l'hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff. Il luttait contre la mort depuis plus de quatre jours selon un proche. Il y a également la dame Dieynaba Diallo (60 ans) décédée des suites de brûlures.

Dans ces conclusions, le médecin légiste parle de "décès secondaire aux complications hémodynamiques de lésions de brûlures thermiques du 2e degré, intéressant plus de 50% de la surface corporelle".

La police a entendu le boutiquier qui a vendu la bonbonne de gaz de 6 kg, à l'origine de l'incendie. En effet, le lutteur M. Sow changeait le bec, lorsque la bouteille a explosé. Torse nu, l’homme a couru vers les escaliers. Le feu s’est propagé dans l’appartement. Les victimes Kh. Diallo (60 ans), B. Sow (22 ans), B. Kandj (7 ans), et A. Sow (32 ans). Elles ont eu des brûlures graves ont tous été évacués à l’hôpital.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT