Cité Mixta : les 3 prostituées, les 39 téléphones, les 57 préservatifs et le yamba

Trois prostitués ont été surpris avant-hier par les limiers du commissariat de l’Unité 15 des Parcelles-Assainies à la Cité Mixta. La descente des limiers dans leur appartement a permis de saisir 39 téléphones, 57 préservatifs et du chanvre indien.

Cité mixta

Exploitant une information faisant d’un vaste réseau de proxénète, les éléments de recherche du Commissariat de l'unité 15 des Parcelles-Assainies, ont procédé depuis la cité Mixta à l’arrestation de trois jeunes filles pour détention et usage collectif de chanvre indien, incitation à la débauche et proxénétisme avant-hier mercredi aux environs de 15 heures.

Selon nos informations, elles répondent au nom de M.N. Gning, Nd. Th. Niang et F.B. Ba. Elles sont nées respectivement en 1997, 1992 et 1996 et toutes des prostituées domiciliées entre Parcelles-Assainies et Nord-Foire.

D’après des sources dignes de foi, elles ont été prises par surprise dans un appartement meublé et elles étaient en train de consommer du chanvre indien.

Dans le cadre de cette affaire, les limiers ont effectué une fouille des lieux. Ce qui leur a permis d’y saisir sept cornets de chanvre indien et deux joints entamés, trente-neuf téléphones portables simples communément appelés ‘’téléphones annonces’’, cinquante-sept préservatifs dont cinq déjà utilisés et un lot de puces téléphoniques.

Sommairement interrogées, elles ont déclaré qu’elles évoluent dans le milieu de la prostitution à la cité Mixta depuis plusieurs années en recrutant des filles réénumérées à la hauteur de leur prestation. Elles ont en outre renseigné que l’appartement appartient à un certain DIOGOYE sans donner plus de détail. Il y passe régulièrement pour récupérer sa location.

ADVERTISEMENT

Au terme de leur période de garde à vue, elles vont être déférées au parquet par les limiers du commissariat de l’Unité 15 des Parcelles-Assainies pour les faits de détention et usage collectif de chanvre, incitation à la débauche, proxénétisme et non inscription à un fichier sanitaire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT