Les prix à la consommation repartent à la hausse (DPEE)

Au deuxième trimestre 2023, les prix à la consommation ont enregistré une légère hausse de 0,6%, en variation trimestrielle, en liaison avec les « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+1,1%).

Denrées alimentaires

Selon la note de la DPEE de septembre 2023, comparativement à la même période en 2022, le niveau général des prix a progressé de 8,3%, sous l’effet du renchérissement des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+10,5%). Pour sa part, l’inflation moyenne sur les six premiers mois de 2023 est ressortie à 9,0%.

S’agissant de l’inflation sous-jacente (hors énergie et produits frais) au deuxième trimestre 2023, elle s’est située à +0,75% et -4,25%, respectivement en variation trimestrielle et en glissement annuel. Sur les six premiers mois de 2023, elle s’est établie à -1,53%.

En termes d’origine, les prix des produits locaux ont connu, au deuxième trimestre 2023, des baisses de 1,8% en rythme trimestriel et 8,5% en glissement annuel. Pour ce qui est des prix des produits importés, une légère augmentation de 0,3% est observée au deuxième trimestre 2023, en variation trimestrielle. Sur un an, ils ont progressé de 9,0%.

Produits alimentaires et boissons non alcoolisées

En rythme trimestriel, les prix des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » ont augmenté de 1,1%, au deuxième trimestre 2023. Cette situation est principalement expliquée par la hausse des prix des céréales non transformées (+1,3%), de la viande de bœuf (+3,8%), du sucre (+4,0%), du lait (+2,5%) et des légumes frais (+8,6%). En comparaison à la même période en 2022, les prix des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » ont progressé de 10,5% au deuxième trimestre 2023, en liaison avec les céréales non transformées (+12,3%), le lait (+11,4%), les huiles (+14,9%) et les légumes frais (+33,9%).

ADVERTISEMENT

Sur les six premiers mois de 2023, ils ont augmenté de 11,4%, traduisant le renchérissement des céréales non transformées (+13,5%), du poisson frais (+10,4%), du lait (+12,7), des huiles (+16,3%) et des légumes frais (+27,1%). Au deuxième trimestre 2023, les services d’hôtellerie et de restauration se sont renchéris de 0,2%, en variation trimestrielle. Sur une base annuelle, ils ont également enregistré des hausses de prix de 7,7% et 8,5%, respectivement, au deuxième trimestre 2023 et en moyenne sur les six premiers mois de l’année.

Durant le deuxième trimestre 2023, les prix de la fonction « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » ont régressé de 1,8% par rapport au trimestre précédent, en liaison avec « l’entretien et la réparation des logements » (-0,7%) et « électricité, gaz et autres combustibles » (-3,1%). Sur un an, ils ont progressé de 5,3% et 6,9%, respectivement, au deuxième trimestre 2023 et en cumul sur les deux premiers trimestres, du fait de la hausse des prix de l’entretien et la réparation des logements (resp. +3,4% et +6,3%) et de l’électricité.

Flambée du prix de l’oignon

Au deuxième trimestre 2023, les prix moyens de l’oignon local et ceux de la variété importée se sont, respectivement, relevés de 10,1% et 10,2%, en variation trimestrielle. Sur une base annuelle, l’oignon local s’est renchéri de 69,9% au deuxième trimestre 2023. Pour sa part, la variété importée, absente du marché au deuxième trimestre de l’année passée, est échangée à 775 FCFA, en moyenne, au deuxième trimestre de 2023.

En moyenne sur les six premiers mois de l’année 2023, les prix des oignons local et importé ont augmenté, respectivement, de 44,5% et 54,9%. S’agissant des stocks, une quantité de 165 tonnes est enregistrée pour l’oignon importé, à fin juin 2023, contre 947 tonnes d’oignon local.

Au chapitre des céréales locales, les prix moyens des kilogrammes de souna et de sorgho ont diminué de 1,0% alors que celui de maïs a augmenté de 4,5%, entre le premier et le deuxième trimestre 2023. En glissement annuel, des hausses respectives des prix moyens des kilogrammes de souna (+44,1%), de sorgho (+27,8%) et de maïs (+22,9%) sont observées durant le deuxième trimestre 2023.

La moyenne des prix sur le premier semestre de l’année 2023 fait ressortir un renchérissement de la souna (+52,6%), du sorgho (+39,3%) et du maïs (+30,2%). Graphique 30 : Evolution des prix (en FCFA) moyens des céréales locales Source : ARM S’agissant du riz brisé 100%, le parfumé ordinaire et le local se sont, respectivement, renchéris de 0,1% et 2,5%, en rythme trimestriel.

Pour sa part, le prix du non parfumé a baissé de 1,8%. En glissement annuel, les brisures parfumées ordinaire, non parfumée et locale ont affiché des hausses de prix, respectives, de 7,1%, 7,3% et 6,3% en moyenne sur le deuxième trimestre.

Durant le premier semestre de l’année 2023, des progressions respectives des prix du non parfumé (+8,2%), du parfumé ordinaire (+8,4%) et de la brisure locale (+6,3%) sont notées. Par ailleurs, à fin juin 2023, d’importants stocks ont été relevés pour le riz importé (51 174 tonnes) contre seulement 1 276 tonnes de riz local.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Niger: des militaires enlèvent un préfet et exige la libération de Bazoum

Niger: des militaires enlèvent un préfet et exige la libération de Bazoum

Si vous avez cette caractéristique, vous êtes d'une intelligence supérieure

Si vous avez cette caractéristique, vous êtes d'une intelligence supérieure

Présence militaire : Macron dépêche son envoyé personnel à Dakar

Présence militaire : Macron dépêche son envoyé personnel à Dakar

Guy Marius : «Macron sait que Diomaye balaiera tous les soldats français»

Guy Marius : «Macron sait que Diomaye balaiera tous les soldats français»

Mairie de Ziguinchor : un Conseil municipal convoqué le 27 juin pour remplacer Sonko

Mairie de Ziguinchor : un Conseil municipal convoqué le 27 juin pour remplacer Sonko

Trafic international de drogue : le rappeur AKBess placé sous mandat de dépôt

Trafic international de drogue : le rappeur AKBess placé sous mandat de dépôt

Euro 2024 : le Portugal qualifié en 8e

Euro 2024 : le Portugal qualifié en 8e

Mali : mandat d'arrêt contre l'islamiste Iyad Ag Ghaly

Mali : mandat d'arrêt contre l'islamiste Iyad Ag Ghaly

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

Culture : le pagne tissé, un tissu sacré en Afrique !

ADVERTISEMENT