Apple poursuivi en justice pour meurtre

Les AirTags, produits phares d'Apple conçus pour faciliter la localisation d'objets, font de nouveau la une des actualités, cette fois-ci pour une sombre raison. Ils ont été utilisés dans un meurtre, ce qui suscite des préoccupations quant à la sécurité de cet outil.

Logo d'Apple

Il y a quelques mois, une famille au Texas avait réussi à récupérer plus de 60 000 euros de biens volés grâce à un AirTag. Cependant, ces petits dispositifs peuvent également être utilisés de manière malveillante pour traquer des individus ou commettre des actes délictueux, plus ou moins graves. Malgré les efforts déployés par Apple pour prévenir les abus, il semble que le système puisse encore être détourné.

En effet, l'utilisation d'un AirTag dans le cadre du suivi d'une personne a eu des conséquences tragiques. Une plainte déposée en décembre 2022 mentionne : « Les conséquences ont été aussi graves que possible : de multiples meurtres ont eu lieu dans lesquels le meurtrier a utilisé un AirTag pour suivre la victime ». Le fils de LaPrecia Sanders, résidant en Illinois, a été victime d'un tel meurtre lié à un AirTag.

Après une rupture avec son petit-ami, l'ex-petite amie du fils de LaPrecia a discrètement glissé un AirTag dans ses affaires personnelles. Elle a ainsi pu le traquer pendant des heures, jusqu'à ce qu'il se rende dans un bar avec des amis. À sa sortie du bar, la jeune femme l'a percuté avec sa voiture, causant sa mort. Dans cette affaire, LaPrecia Sanders ne pointe pas directement du doigt l'accessoire en lui-même, mais plutôt l'inaction d'Apple. Elle reproche à la société de ne pas avoir mis en place des dispositifs de sécurité suffisants pour empêcher de tels abus.

Cet incident tragique soulève des questions sur la responsabilité d'Apple en ce qui concerne l'utilisation de ses produits dans des activités criminelles. La société est désormais confrontée à des poursuites judiciaires pour négligence présumée dans la prévention de ces abus liés aux AirTags. Cette affaire met en lumière les défis complexes auxquels les entreprises technologiques sont confrontées pour garantir que leurs produits ne soient pas détournés à des fins criminelles.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT