Touba : affrontements lors de l'enterrement d'un ‘homosexuel’

Des affrontements ont éclaté à la suite du refus d'inhumer un présumé homosexuel à Touba, provoquant des troubles entre les membres du Dahira Moukhadimatoul khidma et la famille du défunt.

Cimetière Bakhiya de Touba

Ça a chauffé à Touba ! En effet, la dépouille d'un individu présumé homosexuel, originaire de Kaolack, s'est vue interdire l'enterrement dans la ville sainte de Touba. L'opposition à cette inhumation émane des membres du Dahira Moukhadimatoul khidma, chargés de la gestion de la grande mosquée et des cimetières.

Les tensions ont éclaté à la suite de l'information selon laquelle le corps sans vie d'une personne que l'on présumait homosexuelle devait être inhumé à Touba. En réponse à cette situation, les membres du Dahira Moukhadimatoul khidma ont renforcé les contrôles afin de maintenir l'ordre. Le véhicule transportant la dépouille a finalement été expulsé et escorté hors de la ville sainte.

La mère du défunt, identifié sous le nom de C. Fall, avait exprimé le souhait de voir son fils inhumé à Touba après son décès, comme l'ont indiqué des membres du cortège funèbre. Cependant, après des discussions avec les autorités de Kaolack, la famille de C. Fall a été conseillée de procéder à l'inhumation de leur fils dans un lieu secret en dehors de la ville.

Dans un tournant inattendu de l'affaire, des jeunes du quartier Ndangane ont pris d'assaut la maison mortuaire en espérant que C. Fall avait été inhumé sur place. En réponse à cette situation, les forces de police du commissariat central de Kaolack sont intervenues pour disperser la foule, selon des informations de Seneweb.

La nuit dernière, cependant, la situation s'est rapidement détériorée, entraînant de violents affrontements entre les jeunes et la police. Heureusement, des renforts de police ont permis de reprendre les choses en main.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT