'Adji Sarr est une mythomane', attestent les avocats d'Ousmane Sonko

Les avocats de Ousmane Sonko ont déposé, hier jeudi 5 janviers 2022, sur la table du magistrat instructeur, Maham Diallo une lettre et une clé Usb qui démontre la "mythomanie" dont souffre Adji Sarr.

Affaire-Sweet-Beauté-Adji-Sarr-Ousmane-Sonko

Pour les avocats d’Ousmane Sonko, Adji Sarr ne dit pas la vérité dans l'affaire Sweet Beauty. La défense du leader de Pastef a ainsi toujours cherché à convaincre le juge sur ce point. Et ils ne se découragent pas et ne veulent laisser passer le moindre détail pour convaincre le magistrat instructeur. Hier, Ils ont déposé sur la table de Oumar Maham Diallo une lettre pour lui faire encore remarquer les «tergiversations» de la masseuse. A la lettre, la défense a joint une clé Usb dans laquelle, précisent-ils, l’accusatrice de Ousmane Sonko soutient que ce n’est pas elle sur l’audio dans lequel on entend une fille échanger avec Mc Niass. La défense attire ainsi l’attention du juge sur le fait que dans une live sur Facebook, Adji Sarr a dit clairement que ce n’est pas elle qui échange avec Mc Niass. Suffisant à leur sens pour démontrer que leur accusatrice est une «mythomane», une personne «versatile» et dont les propos ne doivent emporter personne. Car, «devant le juge, elle avait reconnu que c’est bien elle qui parle, mais qu’elle voulait voir le degré de crédibilité de Mc Niass», nous souffle une source.

Mais, à ce stade de la procédure, où le juge a fini de boucler l’instruction et où ils ont même déjà déposé leurs observations, le juge va-t-il prendre en compte cet élément ? Si la réponse est affirmative, cela ne va-t-il pas encore retarder la procédure, si le juge décide d’en informer le Procureur ? Quoi qu’il en soit, la balle est dans le camp du Doyen des juges qui peut souverainement apprécier de l’utilité du document joint à la procédure par les avocats de la défense.

Pendant ce temps, le Parquet est attendupour déposer un réquisitoire qui peut être un supplétif ou un réquisitoire définitif. S’agissant des autres parties, notamment la partie civile ainsi que les conseils de Ndèye Khady Ndiaye, elles se sont abstenues de faire des observations. Mais, si les conseils d’Adji Sarr sont satisfaits de l’instruction et s’attendent à une ordonnance de renvoi, pour les avocats de la patronne du salon Sweet Beauté, il n’y a rien qui peut convaincre le juge de renvoyer l’affaire.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

La fille de Mansour Faye, les 25 millions, policiers corrompus : Rebondissement

La fille de Mansour Faye, les 25 millions, policiers corrompus : Rebondissement

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Saudi Pro League : Edouard Mendy termine la saison avec le plus de clean-sheets

Saudi Pro League : Edouard Mendy termine la saison avec le plus de clean-sheets

Culture : joie d'une mère dont le fils est nommé le plus jeune artiste au monde

Culture : joie d'une mère dont le fils est nommé le plus jeune artiste au monde

Santé : comprendre les troubles du comportement alimentaire (TCA) !

Santé : comprendre les troubles du comportement alimentaire (TCA) !

ADVERTISEMENT