Banlieue dakaroise : une usine de faux documents administratifs démantelée

Les policiers de la Sûreté urbaine ont démantelé une fabrique de faux documents administratifs.

Extrait de naissance

Un réseau, qui fournissait sur commande des faux documents administratifs a été démantelé par la Police. Cette organisation clandestine attirait de nombreux clients cherchant à obtenir de faux passeports ou pièces d'identité. C’est l’arrestation d'El. Diallo, M. L. Keïta et Al. Sidibé qui a permis aux autorités de neutraliser le cerveau du groupe et ses acolytes. Grâce aux informations fournies par ce trio, la police a réussi à localiser les faussaires et leur matériel. Les perquisitions effectuées à Yeumbeul, Keur Massar et Grand-Yoff Cité Millionnaire ont été fructueuses.

Ainsi, 96 fausses copies littérales, 23 extraits de casier judiciaire, 64 certificats de mariage, 394 certificats de naissance, 4 certificats de scolarité, 5 faux diplômes du Baccalauréat, 3 Bfem, 21 certificats de nationalité sénégalaise, de faux certificats de résidence, de livrets de famille, de certificats de décès..., les cachets de 58 officiers d'État civil de 58 centres d'État civil ont été imités par les faussaires.

Les cachets nominatifs desdits officiers d'État civil, le cachet du Ministère des affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur, du Consulat général du Sénégal à Milan (Italie), du chef du Poste de Police de Diamaguène Sicap-Mbao et d'autres commissariats ont été saisis.

L'enquête a révélé que le sieur Wellé avait réussi à falsifier les cachets de plusieurs officiers d'État civil et d'autres autorités, lui permettant d'inscrire frauduleusement des étrangers dans les fichiers nominatifs du Sénégal. Ce réseau aurait même affecté les enregistrements civils de certains citoyens.

Les accusations portées contre eux incluent « association de malfaiteurs, faux et usage de faux, fraude documentaire et contrefaçon des sceaux de l'État », entraînant leur placement sous mandat de dépôt et l'ouverture d'une information judiciaire. Cependant, A. Diallo a été relaxé par manque de preuves suffisantes selon la police.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

ADVERTISEMENT