Contentieux autour du loyer : 3190 plaintes reçues

La Commission nationale de régulation du loyer des baux à usage d’habitation (CONAREL) présidée par Momar Ndao a reçu, depuis le 1er mars dernier, 3190 plaintes.

baisse du loyer

Les contentieux entre bailleurs locataires ne finissent malgré la loi portant baisse des prix du loyer qui est entrée en vigueur, depuis le mercredi 1er mars 2023. Pas moins de 3190 plaintes exactement sur plus de 200 mille logements en location rien qu'à Dakar ont été enregistrées par la CONAREL. Ce qui représente un peu moins de 2%, c'est très peu, indique Momar Ndao, président de la CONAREL, dans un entretien avec L'Obs.

Quid de la nature des contentieux traités ? Il y a les contentieux sur les modalités de paiement de la location (en début ou fin de mois), les contentieux qui concernent ceux qui refusent d'appliquer la baisse en se basant sur la première loi de 2014.

ll a été recensé 23 plaintes contre des bailleurs qui avaient refusé la baisse. Mais, il a fallu l'intervention du procureur pour les faire revenir à la raison. Mais, il y a des tentatives de contournement, a révélé Momar Ndao. Exemple, dit-il, il y a des bailleurs qui réclament trois mois de caution alors que la loi n'admet que deux mois dont un mois payé par tranche. Tous les bailleurs récalcitrants résident à Dakar.

La baisse moyenne de la location est de 14%

Quant à la commission d'agence, elle est payée à hauteur de la moitié du mois. La CONAREL reçoit également des plaintes de bailleurs relatives au défaut de paiement ou à la sous location. Momar Ndao, qui s'appuie sur des enquêtes révèle que la baisse moyenne de la location est de 14% d'après les chiffres reçus

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT