Hôpital de Ziguinchor : le neurologue viole sa patiente épileptique

Une affaire de viol éclabousse l'hôpital régional de Ziguinchor. Un neurologue a été surpris sur sa patiente sujette à des crises épileptique. Le mis en cause croupit en prison.

Hopital de Ziguinchor

Les faits ont eu lieu la semaine dernière et mettent en cause le chef du service de neurologie de l'hôpital de Ziguinchor, le docteur Djibril Bâ qui dort en prison depuis le 21 avril 2023.

Selon les témoins de la scène, des cris provenant de la chambre de la jeune femme ont alerté ses proches. En intervenant, ils auraient surpris le Dr Ka, pantalon baissé, en train de se débattre avec sa patiente, N. A. qu'il a réussi à déshabiller. Afin d'éviter un lynchage, les témoins ont décidé de conduire le médecin à la police et d'emmener leur parente consulter un gynécologue.

Cependant, des traces de sperme ont été détectées sur les vêtements et les cuisses de la patiente. L'examen gynécologique a conclu à des lésions vulvaires d'allure post traumatique récentes qui serait lié à un contact génito- génital avec éjaculation sans défloration de l'hymen. La jeune femme, souffrant d'épilepsie, aurait subi du harcèlement de la part du Dr Ka, qui lui aurait conseillé d'avoir des rapports sexuels pour guérir.

Face aux enquêteurs, le Dr Ka nie les accusations portées contre lui et soutient que la victime est sa petite amie. Il affirme qu'elle l'a appelé à l'aide, se sentant mal, et que des instants de complicité ont précédé la crise spontanée de la jeune femme, qui aurait alors crié à l'aide. Le médecin dénonce une conspiration visant à ternir sa réputation.

Le neurologue, escorté par la police, a été placé en observation pendant 48 heures avant d'être écroué depuis le 21 avril dernier. Il accuse la famille de la victime de l'avoir violemment agressé.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT