Il la prend en autostop, la commerçante dérobe son Iphone 15 et 4 millions FCFA

Un transitaire se fait voler un Iphone 15 et 4 milllions francs par une commerçante auto-stoppeuse.

Auto-stoppeuse

Hier, à la barre du tribunal d’instance de Dakar, c’était la parole de Rokhaya Gueye contre celle de Tanor Diouf. Ce dernier a indiqué avoir pris Rokhaya G. en auto-stop le 3 novembre dernier. Elle devait la déposer à la sortie 10 de l’autoroute à péage. Mais, il lui a fait croire qu’il ne pouvait qu’emprunter la sortie 9.

Avec l’accord de la dame, ils sont partis ensemble. D’après lui, à un certain moment, elle lui demande de lui permettre d’acheter du poisson. Ce qu’il a accepté. Il a profité du moment, dit-il, pour acheter du jus pour ses enfants. Poursuivant son récit, il renseigne qu’au niveau de la sortie 9, il offre à Rokhaya 4 000 francs CFA avant de poursuivre sa route. Une fois chez lui renseigne-t-il, il a constaté la disparition de son téléphone et de son argent.

« J’ai demandé à mes enfants de réciter la sourate Yassin 41 fois pour la retrouver. Après avoir retrouvé son adresse, je l'ai conduite à la Section de Recherche moi-même, car les gendarmes ont dit qu'ils n'avaient pas de véhicule. Après réquisition de son téléphone, les gendarmes m'ont dit qu'elle a fait un transfert de 2,9 millions de francs CFA via wave et a rechargé son compte Woyofal pour un montant de 50.000 francs CFA. A la gendarmerie, elle a supplié en promettant de vendre sa chambre à coucher et son véhicule. Elle a été appréhendée le jour du combat de Eumeu Sene », a raconté le plaignant.

Mais la prévenue qui séjourne à la citadelle du silence depuis a servi un autre discours. Commerçante et mère de famille, elle raconte : « je revenais de Pikine. Je suis entrée dans la station EDK pour acheter du carburant. Il s'est garé près de ma voiture. Il m'a demandé mon numéro en me disant qu'il est transitaire et que sa femme est procureur. Nous sommes descendus de nos véhicules respectifs et nous sommes restés pour discuter pendant un moment. Il m'a proposé de sortir avec lui. Il m'a offert iPhone 15. Lorsque j'ai manifesté ma surprise, il m'a dit que je valais plus que ça. Il connaît bien chez moi ».

Selon elle, la partie civile n’a pas apprécié le fait qu’elle ne prenne plus ses appels. Pour se justifier, elle dit : « j’ai cessé de répondre à ses appels parce qu’il n’arrêtait pas de me faire des propositions indécentes. Depuis mon divorce je n’ai jamais forniqué ».

ADVERTISEMENT

Pour tirer cette affaire au clair, le juge a renvoyé l'audience à lundi prochain pour la production du téléphone portable de la comparante qui a fait les transactions Wave. Pour élucider cette affaire, le tribunal a ordonné le renvoi du dossier au 27 novembre pour la production du téléphone de la prévenue pour vérifier les transactions faites.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT