La tante d’Adji Sarr fait condamner un coordonnateur de Pastef

El Hadj Thiam Niass, coordonnateur de Pastef Taïba Niassène a écopé hier, d'une peine de six mois avec sursis pour avoir menacé "d'attenter à la vie" d'une dame qui s'était présentée comme étant la tante d'Adji Sarr.

Adji Sarr accueillie en star au Palais de justice de Dakar, le 14 avril 2022

Après un séjour carcéral de dix jours, El Hadj Thiam Niass a été présenté hier, au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar pour menace de mort.

Commerçant établi au marché Colobane, le prévenu avait attaqué verbalement une dame qui s'était présentée comme étant la tante de la masseuse, Adji Sarr qui accuse Ousmane Sonko de viols répétitifs.

Dans une vidéo publiée sur le net, la partie civile avait tancé le leader du parti Pastef. Bouillant de rage, le prévenu riposte en envoyant un message audio à la dame le 16 avril dernier.

Laquelle avait sollicité une intervention rapide des enquêteurs le même jour, car, affirmait-elle, sa vie était en danger.

"La partie civile ne cessait de s'en prendre à notre leader. Quand on m'a révélé qu'elle n'était pas une tante d'Adji Sarr, je lui ai envoyé un message vocal pour la mettre en garde", a argué le coordonnateur de Pastef Taïba Niassène qui a balayé d'un revers de main l'accusation.

Le parquet qui est convaincu de sa culpabilité, de lui rappeler : "La liberté d'expression est garantie. Vous n'avez pas le droit de la mettre en garde".

Invité à faire ses réquisitions, le maître des poursuites a requis l'application de la loi. Les conseils de la défense ont plaidé la relaxe.

"Il n'y a pas eu menace de mort. La plaignante a reçu un vocal dans lequel le prévenu lui a dit qu'il connait son domicile et ses déplacements. Depuis la police, il a reconnu avoir tenu ces propos mais c'est une simple mise en garde", a minimisé Me Abdoulaye Tall.

Et son confrère Me Khoureychi Bâ d'asséner : "Tout le monde sait que la dame ment. La mère d'Adji Sarr n'a que deux frères".

La juge a finalement condamné le prévenu à six mois de prison assortis du sursis, après disqualification des faits en menace de violence et voie de fait.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Trois (3) types de femmes qui feront de bonnes épouses

Trois (3) types de femmes qui feront de bonnes épouses

Garde des Sceaux : 'la justice ne cherche ni à plaire, ni à déplaire'

Garde des Sceaux : 'la justice ne cherche ni à plaire, ni à déplaire'

Ligue2: Les verts connaissent leur verdict

Ligue2: Les verts connaissent leur verdict

Le cortège du khalife de Ndiassane attaqué

Le cortège du khalife de Ndiassane attaqué

CAF: Un report plane sur la Can 2023 en Cote d'ivoire

CAF: Un report plane sur la Can 2023 en Cote d'ivoire

Pr Abdoul A. Diouf « Faut-il brûler les Facultés de droit du Sénégal ? » :Propos irrévérencieux d’un universitaire citoyen sur l’actualité politico-judiciaire !

Pr Abdoul A. Diouf « Faut-il brûler les Facultés de droit du Sénégal ? » :Propos irrévérencieux d’un universitaire citoyen sur l’actualité politico-judiciaire !

Diffusion de fausse nouvelle: L'actrice Adja porte plainte

Diffusion de fausse nouvelle: L'actrice Adja porte plainte

Nouveau renvoi du procès Ahmet Aidara

Nouveau renvoi du procès Ahmet Aidara

 Les signes astrologiques du plus au moins honnête

Les signes astrologiques du plus au moins honnête