‘Les terroristes sont entrés au Sénégal’ (Mamadou Mouth Bane)

Mamadou Mouth Bane présente son dernier livre sur la lutte contre le terrorisme au Sénégal, mettant en évidence la présence de cellules terroristes dormantes et le lien entre pauvreté et radicalisation.

Boko Haram, illustration

Mamadou Mouth Bane, journaliste et patron du Dakar Times, présente son dernier ouvrage, « Lutte contre le Terrorisme et la Criminalité dans le Sahel : La Nouvelle Stratégie du Sénégal. » Ce livre analyse en profondeur la stratégie du Sénégal face à la menace terroriste, particulièrement cruciale dans le contexte de l'exploitation imminente des réserves de gaz et de pétrole du pays.

L'auteur démontre un engagement profond envers l'élévation du débat, explorant les liens complexes entre la criminalité, le terrorisme et la pauvreté. Le colonel Abdoul Aziz Ndao, qui présente le livre, souligne son importance dans le contexte sécuritaire actuel de la sous-région.

  • « Le Sénégal abrite des cellules terroristes dormantes »

Mamadou Mouth Bane affirme sans équivoque que le Sénégal abrite des cellules terroristes.

« Notre pays, le Sénégal abrite des cellules terroristes dormantes, passives et des réseaux de la grande délinquance, qui tentent d’influencer les masses populaires, surtout la jeunesse. Disons-le très clairement, le terrorisme frappe à nos portes », avance-t-il.

ADVERTISEMENT
  • Définition du terrorisme

Il a également soulevé la question de la définition du terrorisme au Sénégal. Bien que la législation sénégalaise ne fournisse pas un profil spécifique du terroriste, l'auteur propose sa propre définition. Selon lui, « c’est une idéologie galvanisée par un discours qui se traduit par un comportement, qui aboutit à des actes violents. La violence terroriste est l’acte final d’un processus d’engagement ».

Mamadou Mouth Bane va plus loin à travers des entretiens avec des Sénégalais ayant rejoint des organisations terroristes, illustrant la présence de cette menace. Il cite des cas d'individus arrêtés en lien avec des groupes terroristes actifs dans la région.

« Très souvent, j’entends des gens dire : ‘les terroristes sont entrés au Sénégal’. Ils ignorent que ces derniers sont des compatriotes sénégalais comme vous et moi, qui adhérent à l’idéologie extrémiste, dans une posture inoffensive, mais dynamique. D’ailleurs, récemment, à Wouro Himatou, dans le département de Kidira, trois hommes : Demba. S. né le 31 décembre 1991 à Sévaré Ouro Mopty au Mali, Belko. D, Siradji.L, né le 10 juillet 1979 Médina GOUNASS et Amadou. B.D, ont été arrêtés par les éléments du GARSI (Groupe d’Actions Rapides de Surveillance et d’Intervention). Demba, membre du MACINA d’Amadou Koufa, avait ouvert une boutique dans ce village sénégalais. Il aidait financièrement les chefs de famille et en échange, ces derniers envoyaient de jeunes Sénégalais combattre au Mali dans les rangs de la Katiba Macina. Demba et Siradji appartiennent à des réseaux terroristes établis entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso. Ainsi, 3 enquêteurs du FBI ont été dépêchés à Dakar. Les prévenus ont été entendus par les enquêteurs américains. Il s’est trouvé que Demba ferait partie d’un groupe de terroristes qui ont pris en otage la citoyenne américaine Suellen Tennysara enlevée chez elle à Yalgo, au Burkina Faso, le 4 avril 2022. Demba et Belko sont présentement dans une prison dakaroise », a-t-il révélé.

En sus, l’auteur suggère que la pauvreté crée un terreau propice à la radicalisation, générant la frustration qui nourrit ce phénomène.

  • Hommage aux forces de sécurité et de défense

Enfin, l'auteur rend hommage aux forces de sécurité pour leur rôle central dans la lutte contre le terrorisme, soulignant leurs réalisations en matière d'équipement, de recrutement, de formation continue, de sécurité territoriale renforcée et de coopération internationale. La cérémonie de dédicace a réuni divers acteurs de la société sénégalaise, dont des religieux, des personnalités politiques et des forces de l'ordre.

Le ministre de la Culture, Aliou Sow, a exprimé l'engagement du Premier ministre Amadou Ba à suivre les recommandations de cet ouvrage dans la lutte contre le terrorisme au Sénégal.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT