Les vidéos de Amy Collé diffusées dans un site porno, son mari la répudie

Dépitée, la dame Amy Collé Sakho n’a que ses yeux pour pleurer. Ses images montées de façon obscène, ont été diffusées dans le site Senporno. Ce qui lui a valu sa répudiation.

SenePorno

Deuxième épouse d’un sénégalais établi en Europe, elle fait pourtant partie d’une famille religieuse très connue au Sénégal. Son honneur Sali, elle espère être rétablie dans son droit. C’est la raison pour laquelle, elle a porté l’affaire devant la justice.

C’est avec le cœur meurtri que Amy Collé Sakho a raconté hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, sa mésaventure qui lui a valu son divorce. Ce, en la présence de ses parents et certains membres de sa famille, qui étaient venus la soutenir.

Alors qu’elle s’adonnait tranquillement à son commerce en ligne, des gens malintentionnés ont monté ses images avant de les distribuer dans le site pornographique « Senporno ». Des appels téléphoniques fusant de partout lui ont fait découvrir la triste réalité.

Dans son chagrin, elle recevait des messages de railleries d’inconnus, ou des chantages. Désemparée, Amy Collé dépose plainte à la cybercriminalité pour retrouver ces individus dont l’objectif est de ternir son image.

Après d’intenses investigations, les flics ont finalement appréhendé le nommé Al Hassane Kane. Même si elle avoue ne pas connaître le prévenu, elle informe qu’elle a plusieurs fois entendu sa coépouse prononcer le nom de la sœur de celui-ci.

ADVERTISEMENT

Condamné à deux ans d’emprisonnement dont deux mois ferme pour des faits similaires, le prévenu Al Hassane Kane conteste le délit de collecte illicite d’un montage d’image. Néanmoins, il reconnaît avoir envoyé un SMS à la partie civile pour l’encourager lorsqu’il a vu ses images. A l’en croire, la dame a ignoré son message avant de lui envoyer plus tard des insultes. Il renseigne avoir pris le numéro de celle-ci sur le site de Kocc Barma.

Mais, il ressort de la procédure que le prévenu, lors de ses échanges avec la partie civile, avait clairement fait savoir à celle-ci qu’il n’a peur ni de la police ni de la gendarmerie. Il lui a même avoué qu’il l’a maraboutée. À la suite de la l’avocat de la partie civile qui a réclamé la somme de 10 millions de francs CFA pour le compte de sa cliente, le parquet a requis l’application de la loi.

Venu assurer la défense d’Al Hassane Kane, Me Ibba Mar Diop a sollicité une application bienveillante de la loi. Le tribunal rendra sa décision le 23 octobre prochain.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Guinée: Appel au boycott du concert de Wally Seck

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Après avoir creusé un trou de 2m, deux enfants mortellement ensevelis sur une plage

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Match amical : le Sénégal démarche le Gabon

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky ne fixe pas de date pour la Présidentielle : le FC25 saisit le C.C

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Macky Sall a quitté Dakar pour Abuja

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Nouveau dialogue : 16 candidats déchirent l'invitation de Macky

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Dr Bousso : « Le président de la République a fait un hors sujet »

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le Sutelec menace de plonger le pays dans le noir

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

Le peuple Suri : 6 choses intéressantes que vous ne saviez pas sur cette tribu (Découverte)

ADVERTISEMENT