Retrait du projet 'Akon City' : les punchlines du rappeur

La SAPCO va faire parvenir, dans les prochains jours, une lettre mettant fin au projet Akon City pour non-respect total de la convention signée entre les parties. Alioune Badara Thiam «Akon» dément l’échec de son projet hôtelier.

Akon

La Société d'aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques (Sapco) n'exclut pas de reprendre les terres attribuées à Akon. La décision a été actée lors d'une récente réunion de coordination. En effet, la ville futuriste portée par le chanteur Akon devait être livrée fin 2023. Mais à ce jour, pas un seul coup de pioche n’a été donné. «Akon City» devait s’étendre les 55 hectares attribués au rappeur à Mbodjène et mobiliser 6 milliards de dollars (environ 4000 milliards F CFA). Akon devait y implanter une ville futuriste, pompeusement surnommée le «Wakanda africain».

Après la sortie du directeur général de la SAPCO, Alioune Badara Thiam «Akon» est monté au créneau pour démentir l’échec de son projet «Akon city». L’artiste dit apprendre avec surprise à travers la presse que le promoteur de «Akon City» n’aurait pas respecté les termes de la convention signée avec la Sapco au point de faire l’objet d’une mise en demeure. Rétablissant la vérité, dit-il, le chanteur précise avoir fait bien plus qu’on ne le dit à la suite de la première pierre posée en septembre 2020.

A l’en croire, des bornes ont été implantées par un géomètre pour délimiter l’étendue des 50 ha à la suite d’une cartographie aérienne par drone. Mieux, ajoute Akon, l’inventaire des essences végétales protégées est faite en plus du relevé topographique sur 50 ha qui sont débroussaillés avant de procéder au terrassement général de 20 ha. L’artiste renseigne aussi que des études géotechniques de fondation sur 20 ha ainsi que des études bathymétrie sur 10 ha sont faites.

Seulement, regrette Alioune Badara Thiam, cela semble anodin pour certains, mais pas pour le promoteur qui ne veut pas voir des immeubles s’effondrer par négligence. Pour montrer sa bonne foi, rapporte-t-il. Akon a décidé de montrer aux Sénégalais lors d’une visite avec la presse les travaux réalisés pour un projet qui reste plus que jamais d’actualité, même s’il semble si gigantesque qu’on le lui reproche.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT