Sénégal : déjà 25 meurtres en 40 jours

Au Sénégal, plus d’une vingtaine de meurtres ont été répertoriés entre début janvier et mi-février. Crimes odieux, crapuleux ou passionnels, tout y passe. Une recrudescence qui n’épargne ni femmes ni hommes encore moins enfants.

phase-deuil-062209

L’année 2024 a été marqué par le meurtre d’un jeune garçon de 2 ans.L’histoire des deux enfants enfermés dans un véhicule abandonné, à Joal, a sonné le début des meurtres. La victime nommée IB n’a pas survécu. C’était le top départ d’une longue série d’homicides, volontaires ou involontaires.

Ensuite l’affaire des deux enfants retrouvés dans un véhicule bâché à Keur Mbaye Fall. L’un des enfants âgés de 4 ans nommé I. Fall, a été trouvé mort, la tête recouverte de sang, alors que le second, I. Dia, présentait une large blessure à la cuisse.

Suivi d’un autre cas aussi à Caps-Kirring. Le double meurtre d’un vigile et d’un charpentier. Le crime a eu lieu à la résidence du ressortissant Français Jean Luc, à Ziguinchor.

Et on vient au cas des personnes égorgéees. C’est le cas d’Abdou DIAW, égorgé à la SOGAS (ex-SERAS),qui a ouvert le bal des meurtres par égorgement. Il s’en est suivi du double homicide à Thiaroye-Sur-Mer. Le pécheur Baye Cheikh DIOP a froidement été égorgé par un individu qui, après le crime, a été lynché à mort par les populations.

Le lendemain, on apprend à Thiès-Nord la mort du gardien Assane SECK (65 ans) qui a été retrouvé égorgé . La série de meurtre par égorgement ne se limite pas là, Binta Fall une jeune coiffeuse a été tué par son ex qui n’a pas digéré le fait que la victime aie rompu avec lui .

ADVERTISEMENT

Toujours en janvier, un élève de 15 ans a été battu à mort par ses parents, à Sédhiou. Ces parents lui ont reproché de s'être rendu à une soirée dansante. Ainsi il l’ont battu à mort ont enterré l’enfant sans autorisation administrative, ce qui aggrave du coup leur sort.

M. NDOYE, un homme souffrant de troubles mentaux s’est tranché la carotide devant le poste de police de Guinth, à Thiès-Nord la semaine dernière. Il faut ajouter sur la liste macabre les 3 morts enregistrées au cours des dernières manifestations politiques. Parmi les victimes, on retient l’étudiant Alpha Yoro TOUNKARA, le commerçant Modou GUEYE ainsi que Landing DIEDHIOU, 19 ans.

A ces meurtres, il faut ajouter les 2 militaires décédés suite à l’explosion d’une mine en Casamance. Des suspects ont, par la suite, été arrêtés. S’y ajoutent les 5 marins disparus dont la longue absence rend leur existence incertaine. Cela fait suite à un plan ourdi par des trafiquants présumés qui tentaient de maquiller leur commerce de stupéfiants.

Depuis le début de l’année 2024 plus précisément de janvier à mi-février, plus de 20 meurtres ont été répertoriés. L’année dernière (2023), 90 meurtres ont été enregistrés, selon les chiffres officiels combinés. D’après les chiffres officiels, il y a eu 24 meurtres au premier semestre 2022, 21 cas entre 2019 et 2022, 16 femmes tuées en 2019, 50 en 2018 contre 19 en 2017. Cette recrudescence de ces crimes sang, qu’ils relèvent de l’insécurité ou de drames passionnels, suscite le débat sur le retour de la peine de mort.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Trafic de drogue à Keur Massar : trois dealers dont un étudiant arrêtés !

Trafic de drogue à Keur Massar : trois dealers dont un étudiant arrêtés !

ADVERTISEMENT