Tribunal de Dakar : une activiste jugée pour infanticide

Nicole Faye, une ancienne étudiante en droit et activiste des droits des femmes, a comparu, avant-hier mardi 15 novembre, à la barre de la Chambre criminelle de Dakar pour infanticide.

Nourrisson (illustration)

Alors qu'elle était encore étudiante, Nicole avait accouché d’un bébé de sexe féminin en 2020 dans sa salle de bain, sans assistance. Elle se serait débarrassée du nouveau-né avant d'essayer de se rendre à l'hôpital mais a rebroussé chemin.

Mal-en-point, elle a été conduite chez un médecin par sa mère, aux alentours de 6 h du matin, pour être auscultée. L’homme de l’art découvre que la demoiselle venait d’accoucher récemment. Sur ces entrefaites, une perquisition a été effectuée chez elle, permettant de faire la découverte macabre, Nicole avait enveloppé le corps inerte de l’enfant dans un foulard qu'elle a mis dans un seau dissimulé sous son lit. Arrêtée et écrouée depuis deux ans et sept mois, Nicole a finalement eu l’opportunité, avant-hier, à la barre de la chambre criminelle, de revenir sur cette affaire qui a attristé tous ses proches.

Étudiante en Master 2 à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, cette juriste de formation plaide non coupable. Revenant sur la genèse des faits, elle raconte qu’elle a entretenu une relation amoureuse avec l’auteur de sa grossesse pendant presque deux ans. A l’en croire, elle était éperdument amoureuse de celui-ci. « Notre relation s’est basée sur un mensonge. Au début, il m’a fait croire qu’il était célibataire. Par la suite, il m’a fait croire en instance de divorce. Finalement, il m’a trahie en épousant une seconde épouse au mois d’octobre 2019. C’est sur les réseaux sociaux que j’ai appris cette union. À l’époque, j’étais en état de grossesse de trois mois », a-t-elle relaté.

Elle précise également que depuis qu’elle a su son état, elle a tout fait pour informer son petit ami, mais en vain. « À chaque fois, il lisait mes messages, mais il ne répondait jamais. J’ai été obligée de cacher la grossesse à mon entourage. Je ne devais pas tomber enceinte. J’étais leur fille modèle. J’étais une référence. J’avais honte de leur avouer mon état », s’est-elle désolée.

ADVERTISEMENT

Revenant sur le jour de son accouchement, elle explique : « C’est au mois de mai que je devais accoucher. Mais le 25 avril 2020, dans la matinée, alors que j’étais sur le point de faire le ménage, j’ai senti des douleurs, alors que je montais les marches. Je me suis reposée un peu, avant de reprendre mes activités. C’est vers 19 h, à l’heure de la rupture du jeûne, que j’ai à nouveau eu des contractions. Surtout après avoir avalé la datte. J’ai eu des nausées. C’est ainsi que je me suis dirigée vers la salle bain. Je n’arrêtais pas de transpirer. J’ai ainsi pris des médicaments. Mais au bout de quelques minutes, les contractions sont revenues. Je suis retournée à la salle de bain », a-t-elle raconté.

C’est à cet instant qu’elle a senti, dit-elle, la tête du bébé qui était en train de sortir. « Je n’ai fait aucun effort. Le bébé est sorti comme ça, avant d’atterrir sur les carreaux ». Devant le juge, Nicole, en larmes, a présenté ses excuses à sa mère, à sa sœur et à toutes les personnes qui lui ont apporté leur soutien durant cette épreuve. L’affaire mise en délibéré, elle sera édifiée sur son sort le 6 décembre prochain.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

Transféré à Rebeuss, les lourdes charges contre Me Ngagne D. Touré

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

CANAL+ annonce le lancement de la saison 2 de la série à succès “'Le Futur est à Nous” avec une tournée africaine de l'actrice Halima Gadji

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Les USA s'inquiètent d'une guerre entre la RDC et le Rwanda

Un père de famille accusé de viol sur sa fille aînée

Un père de famille accusé de viol sur sa fille aînée

Condamné à perpétuité, Rene Capin Bassène menace de se suicider

Condamné à perpétuité, Rene Capin Bassène menace de se suicider

Usurpation d'identité : un ASP se fait passer pour un ministre pour décrocher un job

Usurpation d'identité : un ASP se fait passer pour un ministre pour décrocher un job

Mondial Beach Soccer : le Sénégal éliminé au premier tour

Mondial Beach Soccer : le Sénégal éliminé au premier tour

Mac de Mbour : quatre gardes du corps de Ousmane Sonko libérés

Mac de Mbour : quatre gardes du corps de Ousmane Sonko libérés

Affaire Mbayang Diop: les tristes révélations de son frère revenu d'Arabie Saoudite

Affaire Mbayang Diop: les tristes révélations de son frère revenu d'Arabie Saoudite

ADVERTISEMENT