Un immigré se faisait livrer de faux de billets en euro depuis Dakar

18.000 euros soit 11 796 451 FCFA en faux billets, c’est la découverte faite par le Gp, Mamadou D., quand il a ouvert l’enveloppe qu’il devait convoyer en Allemagne pour le compte de l’étudiante Nogaye S..

Faux billets saisis

Arrêtée sous l’inculpation de mise en circulation de signes monétaires contrefaits, la faussaire présumée a confié à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar avoir agi sous les ordres de son frère basé en Allemagne.

« Si j’avais convoyé l’enveloppe en Allemagne, j’allais passer 10 ans en prison. Je compte poursuivre cette affaire jusqu’au bout », a confié Mamadou D., 58 ans, face au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar ce lundi 24 juillet. Le Gp (gratuité partielle) qui a failli être roulé dans la farine par Nogaye S., avait reçu une enveloppe contenant 18.000 euros en faux billets. Une découverte qui lui est restée en travers de la gorge.

Le quinquagénaire a immédiatement porté l’affaire devant la justice. Interpellée, Nogaye S.,19 ans, a expliqué que c’est son frère établi en Allemagne qui lui avait envoyé l’enveloppe incriminée. Au bout de trois semaines, il lui a demandé à nouveau de remettre l’enveloppe à Mamadou D.

« J’avais sollicité les services du livreur Ibrahima S. Quand il a donné l’enveloppe à Mamadou D, ce dernier m’a révélé avoir trouvé des faux billets dans l’enveloppe. Et ça m’avait choqué. Je n’ai pas ouvert l’enveloppe durant le délai de garde de trois semaines », a avancé l’étudiante en deuxième année de sociologie à l’université numérique Cheikh Hamidou Kane qui répondait du chef de mise en circulation de signes monétaires contrefaits.

ADVERTISEMENT

D’après Mamadou D., le frère de la prévenue lui avait donné une enveloppe contenant une lettre d’invitation quand il quittait l’Allemagne pour venir au Sénégal. Mais, au moment de retourner en Allemagne, la prévenue lui a remis par l’intermédiaire du livreur une enveloppe contenant de la fausse monnaie.

« Lorsque j’ai reçu le colis, j’ai constaté qu’il était un peu lourd. Ayant senti le coup, j’ai ouvert l’enveloppe et j’ai découvert les faux billets. Je détiens des audios dans lesquels la prévenue disait qu’elle savait l’origine frauduleuse des billets. Alors que son frère m’avait dit que l’enveloppe contenait des documents. Après les faits, il m’a confié que c’est un Gambien qui a remis les faux billets à sa sœur », a déclaré le plaignant. Ibrahima S. qui a comparu comme témoin, a reconnu avoir réceptionné l’enveloppe quand elle est arrivée à Dakar. A l’en croire celle-ci avait le même poids lorsqu’il la retournait à Mamadou D.

Le substitut du procureur est convaincu que c’est la prévenue qui a mis les faux billets dans l’enveloppe. Il a demandé au tribunal de la mettre hors état de nuire et de lui infliger une peine ferme de cinq ans et une amende de 5 millions FCFA. Aussi, le Ministère public a ordonné la confiscation des billets saisis. De l’avis de l’avocat de la défense, la prévenue est une victime.

« Il ne faudrait pas qu’elle soit l’agneau du sacrifice. Sur la base de quoi le parquet demande 5 ans ? Elle n’a tiré aucun intérêt dans cette opération. Elle a juste voulu rendre service à son frère. Je vous demande de ne pas sacrifier cette jeune étudiante », a insisté la robe noire qui a plaidé le renvoi des fins de la poursuite. Le sort de la prévenue sera scellé le 31 juillet prochain.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT