Balla Gaye2: "J'étais malade et j'ai caché ma maladie"

Le lion de Guediaway sort du bois après sa défaite face à Bombardier le 1er janvier 2022.

Balla Gaye

.

ADVERTISEMENT

La tête de file de l’école de lutte Balla Gaye est revenue sur sa défaite. Balla Gaye 2 a évoqué sa maladie, mais soutient qu’il ne pouvait pas le déclarer avant le combat. Ceci pour sauver ce duel.

«Je suis un humain. Je ne suis pas exempt de maladie. Il ne faut pas oublier que j’ai une fois caché une maladie et j’avais fini par remporter le combat. Donc pour ce combat aussi j’ai caché ma maladie et j’ai perdu. Je m’excuse pour mes supporters, mais j’ai sauvé le combat. Avec tout ce qu’on dit de négatif sur la lutte, avec le peu de grands combats qu’il y a, je ne pouvais pas dire que j’étais malade avant le combat. Je me suis sacrifié pour la lutte. Je me réjouis de l’avoir fait. Je n’ai peur de rien. J’ai encaissé des coups et ça ne m’a pas fait fuir ni abandonner. Je vais bientôt retourner aux Etats-Unis pour me faire soigner. Il n’y a aucun jeune de mon âge qui ait fait tout ce que j’ai fait dans l’arène. Je n’ai rien perdu. Le meilleur est à venir. Il me reste encore des choses à faire dans l’arène. Dieu peut même faire que je redevienne roi des arènes», a-t-il déclaré.

«Nous croyons en nous, mais c’est Dieu qui décide en dernier ressort. J’avais promis de terminer mes combats en quelques minutes et c’est souvent ce qui arrive. Pour ce combat, Dieu en a décidé autrement. C’est le même Balla qui était au stade samedi, qui a combattu et qui est tombé. Celui qui m’a terrassé, c’est quelqu’un qui peut le faire. C’est la loi du sport. Je me suis donné à fond, mais la victoire devait revenir à Bombardier. Je suis d’accord que je n’ai jamais lutté comme j’ai fait face à Bombardier. J’ai respecté mes entrainements, mais aussi tout ce que mes coachs m’ont recommandé. Dans le combat, à un moment donné, je voulais attaquer, mais je me suis dit que je devais respecter les consignes. J’ai donc attendu mon adversaire. Quand j’ai essayé de le freiner, on s’est battu et on s’est accroché. Finalement, c’est lui qui a remporté la victoire.»

Sur son état de forme?

Il répond: "c’était un jour de défaite et quand ça arrive, on perd presque tous nos moyens. J’assume que je n’étais pas bien. Primo, je pense que je devais perdre. Je n’accuserai rien ni personne. Tout le monde sait que je ne recule jamais lors de mes combats, mais je devais respecter les consignes. C’est ça la philosophie que j’ai de ce combat."

Était-il atteint mystiquement?

«Non, je n’ai pas été atteint mystiquement. Ce n’était juste pas mon jour de gloire. J’ai diminué mon poids. Je suis conscient que j’ai fait des erreurs pour ce combat, mais ce n’est rien d’autre. Je rends grâce à Dieu parce que pour ce combat, je n’ai pas été humilié. On a souvent vu des champions subir des humiliations pour leurs combats. Ce n’était pas mon cas», confie-t-il sur la TFM.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le 'Henné time' : encore une tradition dévoyée !

Le 'Henné time' : encore une tradition dévoyée !

Mame Mbaye Niang-Sonko : le procès renvoyé

Mame Mbaye Niang-Sonko : le procès renvoyé

UEMOA : le Sénégal, pays le plus cher en décembre 2022

UEMOA : le Sénégal, pays le plus cher en décembre 2022

Les bienfaits du café au lait

Les bienfaits du café au lait

Policiers et gendarmes encerclent Dakar

Policiers et gendarmes encerclent Dakar

Modou Lô face à Boy Niang 2 dans huit mois

Modou Lô face à Boy Niang 2 dans huit mois

Baisse du prix du loyer : le Conseil constitutionnel donne plein pouvoir à Macky Sall

Baisse du prix du loyer : le Conseil constitutionnel donne plein pouvoir à Macky Sall

Agression sexuelle et harcèlement : la FIFA durcit le ton !

Agression sexuelle et harcèlement : la FIFA durcit le ton !

Tamba : un bus se renverse et fait 27 blessés, dont six graves

Tamba : un bus se renverse et fait 27 blessés, dont six graves

ADVERTISEMENT