BIDC : Macky Sall en veut toujours à ses collègues

Frustré par l’accord qui prive le Sénégal la présidence de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao, le chef de l'Etat sénégalais rumine toujours sa colère.

Bidc

Le Quotidien révélait que les pays comme le Nigeria, le Ghana et la Côte d’Ivoire ont torpillé la candidature du Sénégal, et se sont réservés les postes les plus juteux de la Banque régionale. En 2019, rappelle Le Quotidien, lors de l’élection du président de l’institution, le Sénégalais Abdoulaye Fall qui, à l’époque, assurait les fonctions de vice-président de l’institution, avait été évincé pour permettre au Ghanéen George Agyekum Donkor d’accomplir un second mandat.

Frustré par l’accord qui le privait d’un poste qu’il estimait lui être acquis, Abdoulaye Fall avait préféré claquer la porte de l’institution en démissionnant avec pertes et fracas. Il a été depuis lors remplacé par un de ses compatriotes, Mabouba Diagne. Ce dernier en est le numéro 2, en tant que vice-président chargé des Finances et services institutionnels. M. Diagne, dans l’esprit de l’accord de 2019, était le candidat désigné du Sénégal pour remplacer le Ghanéen Donkor.

Après avoir pris acte de la «trahison» de ses pairs, le Sénégal n’entend pas en rester là. Interrogé sur la question par Le Quotidien, le Président Macky Sall a été on ne peut plus clair : «Puisque le Ghana, le Nigeria et la Côte d’Ivoire ont voulu jouer sur le poids de leur pourcentage de vote dans le capital pour revenir sur un accord signé en bonne et due forme par tous les chefs d’Etats membres de la Cedeao, la banque va avoir un sérieux problème de gouvernance, puisque le Sénégal ne compte pas se laisser faire.»

Le Président Sall ajoutera que puisque les gens pensent revenir impunément sur leurs engagements écrits, le pays de la Teranga va aussi jouer sur les textes pour contester toutes les décisions qui seront prises par la nouvelle direction. Cette stratégie a été décidée en haut lieu, quand les dirigeants sénégalais ont compris qu’ils ne pouvaient pas facilement prendre de décision plus radicale.

«Nous avions songé très sérieusement à nous retirer de la Bidc, en signe de protestation, mais il nous a été fait comprendre que le Sénégal ne pouvait pas se retirer aussi facilement d’une institution de la Communauté économique. Mais l’idée aujourd’hui est de faire en sorte que s’impose ce qui a été adopté pour d’autres institutions, à savoir que la présidence de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (Bidc) revienne à un pays, que ce soit le Ghana ou un autre.»

ADVERTISEMENT

Macky Sall va rappeler que c’est ce système qui est en cours pour la Bceao dont le gouverneur est toujours un Ivoirien, ou l’Uemoa, que le Sénégal a fini par récupérer alors que le Président Wade l’avait laissé tomber pour des raisons politiciennes.

De cette manière, les choses seront claires pour tous. Faisant l’historique du conflit qui secoue actuellement la Bidc, Macky Sall rappelle que c’est en 2020, alors que le Sénégalais Abdoulaye Fall avait remporté l’appel à candidature lancé pour le poste de président de la Bidc, que le sortant Agyekum Donkor dont le mandat était arrivé à terme, avait souhaité être reconduit pour un nouveau bail de 5 ans, auquel il n’avait plus droit.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Émigration clandestine : le rêve de 19 candidats brisé à Saint-Louis, 2 convoyeurs arrêtés

Émigration clandestine : le rêve de 19 candidats brisé à Saint-Louis, 2 convoyeurs arrêtés

Pikine : les Forces vives maintiennent la pression pour la tenue de l'élection présidentielle

Pikine : les Forces vives maintiennent la pression pour la tenue de l'élection présidentielle

Attaque terroriste au Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une église

Attaque terroriste au Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une église

Dialogue national : les candidats 'spoliés' disent OUI à Macky Sall

Dialogue national : les candidats 'spoliés' disent OUI à Macky Sall

OM : la punition de Pape Gueye levée

OM : la punition de Pape Gueye levée

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Dimanche 25 février : les Sénégalais devait élire leur 5e Président

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Youssou Ndour dévoile les premières images de son clip en featuring avec Fally Ipupa

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Le documentaire « Dahomey » de Mati Diop remporte l’Ours d’or

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

Groupe Futurs Medias : la journaliste Binta Diallo démissionne

ADVERTISEMENT