ADVERTISEMENT

Chèques détournés à Postefinances : les arrestations se poursuivent

Un technicien électricien et un opérateur économique ont été arrêtés par la Sûreté urbaine dans l'affaire des chèques frauduleux à Postefinances.

Siège Postfinances

Du nouveau dans l'affaire du 1,5 milliard Fcfa détourné à Postefinances. Le juge du deuxième cabinet qui avait donné un délai d'un mois à tous les bénéficiaires de rembourser les prêts, a ordonné l'arrestation de tous les mauvais payeurs bénéficiaires de chèques frauduleux.

ADVERTISEMENT

Après l'arrestation de l’homme d’affaires et marabout Cheikh Alioune Souané (il a échappé de justesse à la prison, après avoir remboursé) et du commerçant Cheikh Seck, deux autres bénéficiaires des prêts ont été interpellés par la police.

Il s'agit de Mayéro Diouf, technicien électricien demeurant à Mbao et de l'opérateur économique Mame Demba Ndiaye demeurant à Kounoune. Les mis en cause doivent respectivement plus de 25 millions Fcfa et plus de 10 millions Fcfa à Postefinances.

L'un a bénéficié d'un retour de parquet, le second a été placé sous mandat de dépôt pour complicité de détournement de deniers publics. Des dizaines de débiteurs risquent la prison.

La police a notifié à plus de 50 bénéficiaires des prêts à rembourser dans un délai d’un mois sous peine d’être placés sous mandat de dépôt. Rappelons que 1.033 chèques couvrant des montants de 100.000 à 50 millions FCFA ou plus ont été saisis lors des perquisitions effectuées dans les bureaux des postiers mis en cause.

Ces chèques constituaient les garanties des « prêts » accordés à des fournisseurs comme Business partners (55 millions FCFA), Alamine multiservices (65 millions F CFA), Général d'entreprise (13 millions FCFA), Samassa distribution (25 millions CFA, Ac Consulting Sarl (25 millions FCFA).

Les prêts ont été aussi octroyés à des personnes décédées. Les mis en cause bénéficiaient aussi des « prêts » pour eux-mêmes en versant dans le dossier des garanties des chèques en bois dont la plupart ont été faits avec des signatures falsifiées.

Le DG de Postfinances Saliou Fédior a été viré pour avoir réclamé la lumière sur le déficit de 1,5 milliard FCFA. Le DG de la Poste motive le limogeage de Fedior par l’insubordination et le déficit de confiance.

Les postiers Alexandre Xavier Manga, chef de l'Agence principale de Dakar, Abdoulaye Faye, chef du centre financier de Dakar et Kéba Diédhiou caissier dans ce centre mis en cause dans cette affaire, ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Renvoi en chambre criminelle : Sonko fixé le 9 février 2023

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

Didier Awadi ressuscite le panafricanisme

ADVERTISEMENT