Gaz : 888 milliards FCFA de recettes attendus avant 2025

Futur pays exportateur d’hydrocarbures en Afrique, le Sénégal table sur des recettes avoisinant les 888 milliards F CFA sur la période 2023-2025 grâce à deux gisements très prometteurs.

petrole-et-gaz-entre-le-senegal-et-la-mauritanie-

Après 5 milliards d’investissement et six années de développement, le champ Grand Tortue Ahmeyim (GTA) devrait entrer en production l’an prochain et fournir 2,5 millions de tonnes de gaz par an. Selon les prévisions de Dakar, ce chiffre atteindra 5 millions de tonnes en 2027 et 10 millions de tonnes en 2030.

Selon une note récemment publiée par le ministère sénégalais des Finances et du Budget reprise par L’AS, cette projection représente près de 20 % du budget de l’État pour l’année 2022, établi à plus de 5 000 milliards de F CFA.

En décembre dernier, le Natural Resource Governance Institute (NRGI) avait quant à lui évalué les recettes issues de la commercialisation de ces ressources pétro-gazières à 1,5 % du PIB ou 6 % des recettes publiques pendant 25 ans. Se basant sur les données du FMI selon lesquelles, en moyenne, les recettes de l’industrie extractive dans les pays africains ont représenté environ 15 % du PIB sur la période 2006-2014.

Conseiller du chef de l’État dans le domaine de l’énergie et, depuis 2016, secrétaire général adjoint du Comité d’orientation stratégique pour le pétrole et le gaz (Cos-Petrogaz), Mamadou Fall Kane explique : « Grâce à son gaz, le Sénégal peut faire ce qu’aucun pays africain n’a encore réalisé ».

Découvert en 2015 et développé depuis 2019 par BP, Kosmos Energy, SMHPM et Petrosen, le projet Grand Tortue Ahmeyim (GTA), situé aux larges des côtes du Sénégal et de la Mauritanie, devrait produire 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an et 35 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour pendant sa première phase.

Quant au champ pétrolier de Sangomar, découvert en 2014, il devrait produire près de 560 millions de barils de pétrole et 2,4 trillions cubic feet de gaz naturel par an. Selon les détails du DPBEP, en 2023, date devant marquer le début de production du premier baril de pétrole du Sénégal, l’Etat engrangera 59,16 milliards FCFA, un revenu qui devrait augmenter à 327,28 milliards FCFA en 2024 puis à 501,24 milliards FCFA en 2025.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina : Damiba renonce à ses fonctions de Président

Burkina : Damiba renonce à ses fonctions de Président

Clash Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : Ara sort le gros calibre !

Clash Akhlou Brick vs Ngaaka Blindé : Ara sort le gros calibre !

Bamba Dieng sort du silence après son grand retour

Bamba Dieng sort du silence après son grand retour

Un derby du Championnat indonésien vire au drame : 127 morts dénombrés !

Un derby du Championnat indonésien vire au drame : 127 morts dénombrés !

Burkina : l’ambassade de France brûlé par les manifestants

Burkina : l’ambassade de France brûlé par les manifestants

Ministres virés du gouvernement : le jour d'après

Ministres virés du gouvernement : le jour d'après

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire