La taxe sur l’exportation de l’arachide suspendue

Pour compenser la mévente de l’arachide cette année, l’Etat a décidé de lever la taxe à l’exportation de l’arachide.

Arachide commerce

.

Le chef de l’Etat a décidé de suspendre la taxe à l’exportation sur l’arachide. La mesure, informe le gouvernement sénégalais, a pour souci, «d’augmenter, de façon notable, les revenus des producteurs dans le monde rural». Cette mesure avait été prise en son temps, à la demande de l’industrie huilière nationale, pour lui permettre d’obtenir de la matière première afin de produire de l’huile brute sur le plan local.

En effet, le renchérissement des prix de l’arachide sur les marchés traditionnels, du fait de la forte demande des exportateurs chinois, avait eu lieu pendant plusieurs campagnes agricoles. L’Etat a maintenu le prix au producteur à 250 francs le kilo, mais sur certains points, la demande chinoise faisait que le kilo se négociait au-delà de 350 francs. Cela a fait, à un moment, craindre que les paysans ne vendent même leurs parts de consommation, et leurs semences. D’où l’idée d’imposer une taxe à l’exportation pour l’arachide.

Etablie au départ à 50 francs Cfa le kilo, elle avait été ramenée à 30 francs par la suite. Les huiliers locaux avaient applaudi des deux mains, en faisant valoir que leur production d’huile brute et raffinée, était soumise à une taxe à l’exportation. Ils ne comprenaient pas que les intermédiaires, qui ne faisaient qu’acheter de l’arachide des paysans pour la revendre à l’extérieur, en viennent à échapper à une quelconque taxe. La taxe avait rapporté 9 milliards aux caisses de l’Etat l’année dernière.

L’ennui est que, cette année, les choses ont changé. Con­trairement aux déclarations du ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural (Maer), la campagne agricole, au cours de laquelle on a connu une très longue pause pluviométrique, a eu des conséquences désastreuses en ce qui concerne la production de l’arachide. Et les paysans reconnaissent que les coques d’arachide ne contiennent quasiment pas de graines de qualité. Dans le monde rural, on les appelle des "chips", tellement elles sont légères». Cette arachide de qualité très inférieure est donc boudée par les exportateurs chinois, qui n’en veulent pas.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Yacine Diop (basketteuse) : j'ai été maraboutée

Yacine Diop (basketteuse) : "j'ai été maraboutée"

Meurtre du « lébou blanc » : deux suspects arrêtés

Meurtre du « lébou blanc » : deux suspects arrêtés

Redressé à hauteur de 2 milliards FCFA, Bougane charge Diomaye

Redressé à hauteur de 2 milliards FCFA, Bougane charge Diomaye

Les choses se compliquent pour Doro Guèye

Les choses se compliquent pour Doro Guèye

Président Diomaye chamboule l'armée de terre, Général Kandé se rebelle

Président Diomaye chamboule l'armée de terre, Général Kandé se rebelle

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

La fille de Mansour Faye, les 25 millions, policiers corrompus : Rebondissement

La fille de Mansour Faye, les 25 millions, policiers corrompus : Rebondissement

ADVERTISEMENT