Le Sénégal emprunte encore 120 milliards FCFA

Le gouvernement sénégalais a lancé un nouvel appel public à l’épargne, de 120 milliards de FCFA, depuis avant-hier, pour un emprunt obligataire d’un taux général de plus de 6%.

Ministère des Finances et du Budget

Le Sénégal sollicite, une troisième fois, le marché financier régional pour financer ses besoins de liquidités. Il s'agit d'un nouvel appel public à l’épargne, de 120 milliards de francs CFA, depuis avant-hier, pour un emprunt obligataire d’un taux général de plus de 6%, étalé en trois tranches de 5, 7 et 10 ans.

Cet emprunt, lancé sur le marché régional de l’Uemoa, est opéré par la Sgi Invictus Capital & Finance et s’étend jusqu’au 24 août prochain, informe Le Quotidien. Il est ouvert à des particuliers ainsi qu’à des personnes morales.

L’arrangeur souligne que l’emprunt obligataire ainsi sollicité permettra à l’Etat du Sénégal de financer des projets-clés d’infrastructures, ainsi que de « renforcer ses capacités économiques pour un avenir plus prospère ». Les 120 milliards recherchés par l’Etat sont répartis en 3 tranches distinctes.

La première, de 50 milliards, est remboursée sur 5 ans, à 6, 15%. La seconde tranche, de 40 milliards, est remboursée sur 7 ans, à un taux de 6, 30%. Tandis que la troisième, d’un montant de 30 milliards, est remboursée sur 10 ans à 6, 50%.

Ces opérations, qui se succèdent quasiment chaque trimestre, connaissent un grand succès, révélateur de la confiance en la capacité du pays à honorer ses engagements.

ADVERTISEMENT

C'est la troisième fois en 7 mois que le Sénégal a recours au marché régional pour financer ses projets de développement. Le 6 janvier dernier, déjà, il avait lancé une souscription de bons du Trésor pour 150 milliards, avant de revenir en mars de la même année, pour 120 mil­liards d’emprunt obligataire.

Toutes ces opérations ont con­nu un succès remarquable, les souscriptions dépassant, dans la plupart des cas, les montants recherchés. En mars dernier, la souscription à l’emprunt obligataire avait atteint le double du montant sollicité par le pays. C’est dire que le Séné­gal est loin d’avoir un problème de crédibilité financière. Sa signature est toujours res­pectée et honorée sur le marché financier.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

''TableChat'' à Dakar, une rencontre de célibataires en quête de l'âme sœur (vidéo)

''TableChat'' à Dakar, une rencontre de célibataires en quête de l'âme sœur (vidéo)

Inefficacité devant les buts : Pochettino a tranché pour Nicolas Jackson

Inefficacité devant les buts : Pochettino a tranché pour Nicolas Jackson

La Libye détrône le Nigeria comme premier producteur africain de pétrole

La Libye détrône le Nigeria comme premier producteur africain de pétrole

La maison du chanteur Alioune Mbaye Nder complètement brûlée

La maison du chanteur Alioune Mbaye Nder complètement brûlée

Louga : un berger sectionne le bras de son ami après une dispute sur la musique

Louga : un berger sectionne le bras de son ami après une dispute sur la musique

Dette publique : le Sénégal est passé de 347 milliards en 2012 à 1826 milliards de 2024

Dette publique : le Sénégal est passé de 347 milliards en 2012 à 1826 milliards de 2024

L'incroyable fortune dépensée par Aziz Ndiaye pour le mariage de sa fille

L'incroyable fortune dépensée par Aziz Ndiaye pour le mariage de sa fille

L'ultimatum de Bassirou Diomaye Faye aux ex-ministres de Macky Sall

L'ultimatum de Bassirou Diomaye Faye aux ex-ministres de Macky Sall

Mercato : le cas Mikayil Faye sème la discorde à Barça !

Mercato : le cas Mikayil Faye sème la discorde à Barça !

ADVERTISEMENT