ADVERTISEMENT

Le Sénégal recule au classement des pays à faible IDH

Sur les 190 pays classés selon l’Indice de développement humain (Idh), le Sénégal est à la 170ème place. Il a ainsi perdu deux points, passant de la 168ème place à la 170ème.

Macky Sall

Dans le dernier rapport sur l’Indice de développement humain (Idh), publié par le Pnud, le Sénégal est classé à la 170ème place sur les 190 pays cités dans le document. Avec un Idh de 0,511, le Sénégal chute de deux (2) places par rapport au classement précédent.

ADVERTISEMENT

Dans le tableau, le Sénégal figure dans la catégorie des pays de développement humain faible. Un classement dans lequel on retrouve des pays comme la Tanzanie, le Pakistan, le Togo, Haïti, le Nigeria, le Rwanda, le Bénin, l’Ouganda, le Lesotho, le Malawi, Djibouti, le Soudan, Madagascar, la Gambie, l’Ethiopie, l’Erythrée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Congo (République démocratique), entre autres. Il faut noter que d’autres pays africains comme la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Congo, le Cap-Vert, le Cameroun, le Ghana, le Maroc, la Namibie, l’Angola figurent dans le tableau des pays au développement humain moyen.

Le rapport du Pnud, intitulé «Temps incertains, vies bouleversées», renseigne que «la valeur de l’Indice mondial de développement humain a baissé deux ans de suite, effaçant les gains obtenus au cours des cinq années précédentes». Il faut noter que «pour la première fois depuis 32 ans que le Pnud calcule l’Indice de développement humain (Idh), qui évalue la santé, l’éducation et le niveau de vie d’une Nation, celui-ci a diminué mondialement pendant deux années consécutives».

Pis, renseigne ce programme des Nations unies, «le développement humain est retombé à ses niveaux de 2016, annulant ainsi une grande partie des progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable». Il informe également que «l’inversion est presque universelle, puisque plus de 90% des pays ont enregistré une baisse de leur Idh en 2020 ou 2021 et plus de 40% ont vu leur score chuter au cours de ces deux années», tout en «signalant que la crise continue de s’aggraver pour beaucoup».

Dans le document, les experts renseignent que la «pandémie actuelle de Covid-19 a entraîné un recul du développement humain dans presque tous les pays et continue de faire naître des variants de façon imprévisible».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

NBA : Les Bucks battent le Heat grâce à un triple-double d'Antetokoumpo

NBA : Les Bucks battent le Heat grâce à un triple-double d'Antetokoumpo

Real Madrid : 18e blessure pour Eden Hazard

Real Madrid : 18e blessure pour Eden Hazard

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Voici pourquoi nous détestons travailler le lundi matin

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Dix inventions de l'Égypte ancienne encore utilisées toujours

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Port de Ndayane : les travaux physiques démarrent ce mois-ci

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

Le Sénégal 'à nouveau' champion d'Afrique !

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

CHAN 2022 : le onze du Sénégal pour affronter l'Algérie

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Sexo : ces phrases à ne jamais dire au lit, selon une sexologue

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

Dieng crache sur Longoria : 'il ne dit pas la vérité'

ADVERTISEMENT