Ni le Brexit ni le Covid-19 n'auront eu raison de l'attractivité de Londres pour les super-riches. Bien au contraire. La capitale britannique concentre désormais le plus grand nombre de millionnaires en dollars. C'est le constat dressé par un rapport du cabinet de conseil en immobilier Knight Frank. Londres a battu New York. Environ 875 000 Londoniens sont millionnaires lorsque leur fortune est comptabilisée en dollars : leur patrimoine dépasse les 720 000 livres sterling, soit 835 000 euros. Résultat : un Londonien sur dix est millionnaire.

Un statut obtenu presque d'office lorsque l'on est propriétaire d'un bien immobilier dans la capitale britannique. Le prix du mètre carré y est très élevé : selon le Wealth Annual Report 2020, plus de 68 000 biens sont estimés à plus de 2 millions de livres sterling, soit environ 2,3 millions d'euros. Et le Brexit et la crise sanitaire ont profité à certains, grâce à une combinaison d'avantages fiscaux et d'une livre sterling qui a été dévaluée.