Orabank : cascade de démissions

La Banque Orabank est frappée par un tsumani marqué par une cascade de départs des cadres de l’institution bancaire panafricaine. Retour sur les tourments d’un groupe qui cherche désespérément acheteur.

Orabank Sénégal

C’est le sauve- qui- peut à Orabank. En attestent les récurrentes annonces de recrutement dans la page du groupe en vue de combler le gap des départs des directeurs de départements. Pour ce qui est de l’opération de vente, aussi bien chez l’acheteur que le vendeur, c’est le statut- quo. Une sorte d’omerta à l’anglaise. Quid de la Commission bancaire ?

Des informations de Confidentiel Afrique renseignent que les sessions habituelles de la commission bancaire se tiennent les mois de mars, juin, septembre et octobre de chaque année. En principe, le dossier de rachat devait être statué depuis mars dernier. Que veut-on cacher ? Vista et la commission ont- elles décelé des irrégularités ou sont- elles dans l’attente d’informations complémentaires ?

Il faut également rajouter la chute d’actions Oragroup qui est passée de 4100 Fcfa à 2390 environ. Ces paramètres qui sont essentiels jouent dans le montant initial proposé par l’acheteur VISTA. Conclusion : cette opération de rachat risque de foirer aggravée aussi par la perte progressive de crédibilité de l’actionnaire ECP aux clignotants rouges.

Selon toujours la même source, la valeur initiale d’achat proposée par l’homme d’affaires burkinabè Simon Tiemtoré est fortement rendue douteuse depuis que Lilium Capital s’est rendu compte de l’état de déprime de plusieurs filiales d’Orabank devenues des ‘’éléphants blancs’’ sur fond de bilans montés de toutes pièces par l’actuel DG Groupe Ferdinand Ngon.

Selon Confidentiel Afrique, on prêterait au jeune entrepreneur burkinabè Simon Tiemtoré un projet d’éclatement d’Oragroup en entités. Confidentiel Afrique déflorera au moment venu. Des sources bien renseignées, estiment que plusieurs filiales en vérité ne valent pas leurs prix. Derrière ces bilans ‘’maquillés’’, on évoque une possible ‘’collusion’’ entre les dirigeants du groupe bancaire et un certain cabinet d’audit, du nom de MAZARS Cameroon.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Assemblée nationale : les députés de BBY déterminés à assumer leur rôle !

Assemblée nationale : les députés de BBY déterminés à assumer leur rôle !

Tunisie: 22 corps de migrants retrouvés sur la côte depuis samedi

Tunisie: 22 corps de migrants retrouvés sur la côte depuis samedi

Prison de Rebeuss : un jeune tente de s'évader à cause de ses problèmes pulmonaires

Prison de Rebeuss : un jeune tente de s'évader à cause de ses problèmes pulmonaires

Chelsea : Drogba exprime son soutien à Nicolas Jackson fortement critiqué

Chelsea : Drogba exprime son soutien à Nicolas Jackson fortement critiqué

Colère à Ngor : les habitants accusent Blaise Compaoré de vouloir accaparer des terres

Colère à Ngor : les habitants accusent Blaise Compaoré de vouloir accaparer des terres

Malaisie: dix morts dans une collision entre deux hélicoptères militaires

Malaisie: dix morts dans une collision entre deux hélicoptères militaires

Durant 5 ans, j’ai eu, sans le savoir, une relation amoureuse avec une mariée...

"Durant 5 ans, j’ai eu, sans le savoir, une relation amoureuse avec une mariée..."

JO Paris 2024 : des migrants africains expulsés d'un camp improvisé

JO Paris 2024 : des migrants africains expulsés d'un camp improvisé

Kanye West désire faire un plan à trois avec Michelle Obama

Kanye West désire faire un plan à trois avec Michelle Obama

ADVERTISEMENT