Total Sénégal change de Directeur général [média]

Hamady Sy n’est plus Directeur général de Total Sénégal.

Hamady Sy Total Senegal

Selon des informations obtenues par Emedia.sn, la nouvelle, officielle depuis le 25 juillet, est dans le circuit depuis le mois de juin dernier. En détails, les dessous de ce mouvement.

Après trois ans (juin 2018 - juin 2021) passées à la tête de la filiale sénégalaise de la compagnie multi-énergies mondiale de production et de fourniture d’énergies (pétrole et biocarburants, gaz naturel et gaz verts, renouvelables et électricité), Hamady Sy sera, selon des sources interrogées par Emedia, affecté dans un nouveau poste à Dubaï, dans les Émirats arabes unis, où il devrait s’occuper de la branche Énergies renouvelables dans la zone Moyen-Orient et Afrique.

Contrairement à certains noms avancés, le remplaçant de Hamady Sy ne sera pas Gérard Pruneau (ex-DG de Total Outre-mer) mais plutôt un autre Français, Philippe Prudent, qui jusqu’ici occupait le poste de Directeur général de Total Guinée Equatoriale, depuis septembre 2018, assure le média.

CONTROVERSES EN INTERNE

En interne, cette décision est diversement appréciée. Certains mettent en avant le fait que ce départ de Hamady Sy entre en droite ligne avec la politique globale de Total qui, dans un contexte concurrentiel accru en Afrique, a opéré un vaste mouvement au sein de ses filiales africaines, dans la foulée de son changement de nom (Total Energies depuis mai 2021) et d’identité visuelle « pour symboliser sa mue en une compagnie "multi-énergies" ».

Ainsi, Hamady Sy, qui occupait également la fonction de président du Conseil d’administration du GPP (Groupement professionnel de l’Industrie du Pétrole du Sénégal), serait changé dans la mouvance globale et promu à un poste international.

D’autre part, des voix discordantes assurent que ce départ est loin d’être une bonne nouvelle pour l’intéressé puisqu’à Dubaï, l’ancien Directeur de Cabinet du ministre en charge de l’Energie (février 2014 à juin 2015) et du Ministre du tourisme et des transports aériens (juin 2015 - septembre 2016) serait tout simplement au frigo, « un placard doré dans une branche marginale », nous souffle-t-on à propos de Sy qui, après son passage dans l’administration sénégalaise, a intégré la multinationale Total en 2016 comme chargé d’affaires à Paris, avant de rejoindre la RD Congo comme Directeur général.

En haut lieu, il lui serait reproché une régression des ventes, notamment en réseau où la multinationale Vivo Energy (Shell) est passée devant alors que Total, présente au Sénégal depuis 1947, a plus de stations-services (plus 170 stations et 60 boutiques). Autre reproche qui lui serait fait : celui d’avoir « laissé poindre un certain malaise au sein de Total Sénégal, avec quelques tiraillements entre la Direction générale et les employés dont certains l’accusent d’être à l’origine du départ d’une vingtaine d’agents », indique une source à Emedia.

PHILIPPE PRUDENT SIGNE SON RETOUR À DAKAR

Pour sa part, Philippe Prudent connait bien la zone ouest africaine puisqu’il a précédemment occupé le poste de Directeur général de Total Burkina Faso, entre 2015 et 2018 et… celui de Directeur technique et Achats de Total Sénégal entre 2002 et 2004. Pour ce diplômé en Arts et Métiers Paris Tech qui a intégré la multinationale en 1997, c’est un donc un retour en zone, à Dakar après un parcours dans plusieurs autres pays (Congo, Porto Rico…).

Le Groupe Total est le cinquième groupe pétrolier et gazier international. Ses activités s’exercent dans plus de 130 pays et couvrent l’ensemble de la chaîne pétrolière et gazière notamment l’exploration, le développement et la production de pétrole et de gaz, le trading et transport de pétrole brut et de produits pétroliers, le raffinage, la distribution et l’aval gazier.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn