UMOA : la Côte d'Ivoire, le Niger et le Sénégal se partagent 146 milliards FCFA

Sur quatre pays attendus lors de la semaine du 16 au 20 janvier sur le marché des titres publics pour une sollicitation globale de 185 milliards FCFA, le Burkina ne s'est finalement pas manifesté. Les trois autres pays ont mobilisé 146 milliards FCFA.

Le quartier du Plateau depuis le toit de la tour Amsa, (Dakar) © Youri Lenquette

Entrée en lice le mardi 17 janvier 2023 pour lever 65 milliards FCFA via une émission simultanée de Bons et d'Obligations Assimilables du Trésor (BAT 91 jours et OAT 3 ans), la Côte d'Ivoire a reçu un avis favorable des investisseurs de la région. Ces derniers ont fait des propositions à hauteur de 106,5 milliards FCFA, soit un taux de couverture de 163,85%, ce qui a emmené le pays à finalement retenir 71,5 milliards FCFA. Le rendement moyen pondéré est ressorti à 3,25% pour le bon de 91 jours, tandis que celui des OAT s'est établi à 5,65%.

Le Niger est intervenu le jeudi 19 janvier pour une opération s'évaluant à 30 milliards FCFA via des OAT de maturité 5 ans pour un taux de coupon de 5,90%. Au vu des propositions des investisseurs de la zone qui sont ressorties à 53,45 milliards FCFA, le pays est reparti avec 33 milliards FCFA, soit 3 milliards FCFA de plus que le montant mis en adjudication. Cette opération s'est soldée par un rendement moyen pondéré de 6,38%, rapporte Sika finances.

Contrairement aux deux précédents intervenants, le Sénégal n'a pas su intéresser les investisseurs. En refermant le bal des sollicitations de la semaine avec son émission simultanée de BAT (91 jours et 364 jours) et des OAT (3 ans) de nominal 10 000 FCFA et un taux de coupon de 5,20%, avec l'objectif d'emprunter 50 milliards FCFA, le pays n'a pu mobiliser que 41,35 milliards FCFA, bien que le taux de couverture se soit établi à 103,70%. Une situation qui pourrait s'expliquer par l'exigence des investisseurs dans un contexte inflationniste qui booste les taux directeurs.

Dans le détail, les rendements moyens pondérés de cette opération ont connu des hausses comparativement aux dernières opérations du pays sur les mêmes maturités à savoir à 3,56 % pour la maturité de 91 jours, à 3,79 % pour la maturité de 364 jours et à 5,85 % pour la maturité de 3 ans.

ADVERTISEMENT

Opérations à venir

Pour la semaine du 23 janvier, quatre autres pays sont attendus sur marché de la dette publique de UMOA-Titres à savoir la Guinée-Bissau, le Mali, le Bénin et le Togo pour une mise en adjudication de 122,5 milliards FCFA. La Guinée-Bissau interviendra en premier lieu ce mardi 24 janvier pour rechercher 12,5 milliards FCFA à travers une émission simultanée de Bons et Obligations (coupon 5,90%) Assimilables du Trésor (BAT 364 jours et OAT 3 ans).

Viendra ensuite la sortie du Mali pour solliciter 35 milliards FCFA à travers son émission simultanée d'obligations assimilables du trésor (OAT 3 ans et OAT 5 ans) prévue pour ce mercredi 25 janvier. De nominal 10 000 FCFA, ces obligations offrent des taux de coupons respectifs de 5,90% et 6,20%.

Pour son intervention le jeudi 26 janvier, le Bénin mettra en adjudication 40 milliards FCFA via une émission simultanée de bons (364 jours) et d'obligations assimilables (3 ans et 5 ans). Les OAT offrent des taux de coupons de 5,20% et 5,30%.

Le bal des adjudications de la semaine se refermera avec l'intervention du Togo pour un montant de 35 milliards FCFA auprès des investisseurs de l'Union à travers un BAT de 182 jours et une double émission d'OAT de 3 ans (coupon 5,45%) et 5 ans (coupon 5,70%).

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Haj 2024 : un quota de 12860 pèlerins, le package fixé à 4.300.000 FCFA

Haj 2024 : un quota de 12860 pèlerins, le package fixé à 4.300.000 FCFA

ADVERTISEMENT