'Docteure TikTok' était une employée avec un salaire de 60.000 FCFA par mois

L'affaire des fausses gynécologues connait de nouveaux rebondissements. "Dre Tik-Tok" Sophie Gaye agissait sur instruction de sa patronne Mariama Sall qui lui payait 60 000 FCFA par mois.

Sophie Gaye se faisait passer pour une gynécologue sur le réseau social TikTok.

Sophie Gaye qui se faisait passer pour une gynécologue sur TikTok a été arrêtée pour exercice illégale de la médecine le 26 avril 2023 dans sa « clinique » à la cité Keur Gorgui ainsi que son assistante qui se révèle en réalité être son employeur.

Interpellée sur ses vidéos, "Dre Tik Tok" déclare l’avoir faite sur instruction de son employeur, Mariama Sall. Interrogée, cette dernière déclare que sa société s’active dans la commercialisation de produits pharmaceutiques bio, notamment des thés de fertilité masculine et féminine.

Les enquêteurs leur demandent leurs cartes professionnelles les habilitant à exercer la profession, mais elles déclarent ne pas en disposer. Après une perquisition, les limiers ont saisi des produits répartis dans 5 cartons rangés dans une armoire de matériel médical, des tests de grossesses, des tests d’ovulations, des ovules pour resserrer l’hymen, des gels et pommade vaginaux, un résultat d’échographie enregistré sous le nom de Aminata Thiam, entre autres.

S. Gaye fut vendeuse de pharmacie, déléguée médicale...

Devant les enquêteurs, Sophie revient sur son cursus académique ainsi que ses rapports avec sa patronne, Mariama Sall. A cet effet, elle déclare avoir suivi une formation en sage-femme d'état à l'école de formation Amdi (sans autres précisions). Une attestation consacrant ses compétences médicales lui a été délivrée à l'issue de ses études. C’est ce qui lui a permis de faire un stage, à titre de vendeuse à la pharmacie «Keur Damel» sise aux Parcelles Assainies, mais également un autre stage dans un établissement sanitaire privé situé à Golf près de l'hôpital «Dalal Jam».

ADVERTISEMENT

Invoquant ses liens avec Mariama Sall, sa patronne, Sophie les place dans le cadre purement professionnel. Selon la mise en cause, c’est Mariama Sall qui s'est présentée à elle comme une spécialiste de la médecine chinoise et propriétaire d'une structure de soin. Elle l'a engagée comme une vendeuse stagiaire avec une rémunération mensuelle de soixante mille FCFA. Elle devait se charger de la commercialisation de ses produits sur les réseaux sociaux.

Sa patronne est une spécialiste de la médecine chinoise

D’ailleurs, c’est ce qui explique ses vidéos sur TikTok où revenant largement sur l’historique des maladies, elle déclare que 97% des femmes souffrent d’infections sans le savoir. Puis elle développe et approfondit son sujet sur les infections vaginales, dans des propos repris par L'Obs. En guise de conclusion, elle suggère ses produits comme étant l’unique solution contre ces infections.

Par contre, Sophie nie avoir procédé à des actes techniques de consultation ou de soin de quelque nature que ce soit. Cependant, elle souligne avoir bénéficié d’une formation en gynécologie délivrée au niveau de la structure par sa patronne.

Invitée à s’expliquer sur la vidéo TikTok dans laquelle elle apparaît, vêtue d'une blouse blanche, elle a reconnu les faits sans détour. S’agissant de ses prestations et ses consultations en ligne à travers laquelle elle se réclame gynécologue, Sophie Gaye répond n'avoir pas ces qualités.

Elle déclare avoir agi de la sorte sur instruction de Mariama Sall, sa patronne. Toutefois, Sophie reconnaît avoir abusé car elle réglait ses comptes avec une internaute qui lui a lancé un commentaire désobligeant dans le but de jeter le discrédit sur leur structure.

A la question de savoir si elle remplit les conditions nécessaires pour se proclamer gynécologue, elle déclare ne pas en disposer. Hormis la formation reçue de sa patronne, elle n’a aucune aptitude allant dans ce sens.

Par contre, Sophie nie se prendre pour un médecin. Dans la vidéo, elle a juste parlé de l’existence de gynécologue dans leur structure et elle faisait allusion à sa patronne qui lui a avoué l’être.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Une bombe lâchée sur l’avenir de Mo Salah

Une bombe lâchée sur l’avenir de Mo Salah

Libération de Ousmane Sonko : Doudou Ka recommande le respect des institutions

Libération de Ousmane Sonko : Doudou Ka recommande le respect des institutions

Grand-Yoff : une bande dont un agent municipal arrêtée pour loterie non autorisée

Grand-Yoff : une bande dont un agent municipal arrêtée pour loterie non autorisée

Défaite du Sénégal : Emerse Faé révèle le vrai secret

Défaite du Sénégal : Emerse Faé révèle le vrai secret

Guédiawaye : une commerçante détourne 10 millions FCFA de son partenaire d'affaires

Guédiawaye : une commerçante détourne 10 millions FCFA de son partenaire d'affaires

Miss monde: le regard critique des stylistes sénégalais sur le look de Fatou Lô

Miss monde: le regard critique des stylistes sénégalais sur le look de Fatou Lô

Escroquerie portant sur 23 millions FCFA : un émigré traîne sa sœur en justice

Escroquerie portant sur 23 millions FCFA : un émigré traîne sa sœur en justice

Mali : 31 morts dans l'accident d'un car tombé d'un pont !

Mali : 31 morts dans l'accident d'un car tombé d'un pont !

USA : un Modou-Modou avait hébergé 87 migrants sénégalais dans son sous-sol

USA : un "Modou-Modou" avait hébergé 87 migrants sénégalais dans son sous-sol

ADVERTISEMENT