Kofi Olomidé relaxé

Koffi Olomidé a été relaxé en appel pour agression sexuelle sur quatre de ses anciennes danseuses

koffi olomide was accused of raping a young lady between 2002 and 2006 [MusicInAfrica.net]

...

Koffi Olomidé, star de la rumba congolaise, a été relaxé, lundi 13 décembre, en appel des chefs d’accusation d’agressions sexuelles sur quatre de ses ex-danseuses, mais il a été condamné à 18 mois d’emprisonnement avec sursis probatoire de trois ans pour les avoir séquestrées lors de ses tournées en France. La relaxe sur les agressions sexuelles est « prononcée au bénéfice du doute », a expliqué la présidente de la 7e chambre correctionnelle de la cour d’appel de Versailles, évoquant notamment des « déclarations évolutives, parfois contradictoires » des plaignantes. En revanche, la séquestration « ne fait aucun doute », avec des plaignantes « privées de toute liberté et surveillées de manière constante entre 2002 et 2006 dans un pavillon de banlieue parisienne, où avaient été installées des serrures sur les volets.

Satisfecit des avocats de la star

Les deux gardes congolais, Mbila Kakese, 45 ans, et Ogima Tsasa Nduka, 49 ans, ont été tous deux condamnés à six mois d’emprisonnement avec un sursis probatoire de trois ans pour complicité de séquestration. En ne retenant que la séquestration, la cour d’appel rappelle « l’absence de preuves » et prononce « une relaxe importante pour l’essentiel des accusations », s’est félicité auprès de l’Agence France-Presse Antoine Vey, qui défend la star aux côtés d’Emmanuel Marsigny. M. Olomidé « pourra désormais tourner la page de cette affaire qui le poursuivait depuis des années », a-t-il ajouté. Ce dernier, présent à son procès en octobre mais absent au délibéré, avait fustigé « des mensonges », « des récits concertés », un « complot » pour « casser [s]a carrière ».

Koffi Olomidé et ses deux complices doivent désormais verser de 10 000 à 32 000 euros de dommages et intérêts pour chaque danseuse. Les quatre femmes congolaises, qui ont déposé une plainte entre 2007 et 2013, accusaient Koffi Olomidé de les avoir enfermées dans un pavillon en banlieue parisienne et de les avoir forcées à avoir des relations sexuelles avec lui, de façon régulière pour certaines.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane: un nouveau patron débarque

Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane: un nouveau patron débarque

Rentrée scolaire: les jeunes de Joal Fadiouth au secours des écoles

Rentrée scolaire: les jeunes de Joal Fadiouth au secours des écoles

Franck Ribéry va arrêter le football

Franck Ribéry va arrêter le football

L'Etat écarte toute autre hausse du prix du carburant

L'Etat écarte toute autre hausse du prix du carburant

Prix Nobel de littérature 2022:  la française Annie Ernaux primée

Prix Nobel de littérature 2022: la française Annie Ernaux primée

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts