Didier Awadi indésirable dans les instituts français

Didier Awadi est interdit de prestation dans les instituts français d'Afrique.

Didier Awadi

Didier Awadi, qui se produisait souvent dans les instituts français d'Afrique, a été interdit dans ces lieux. "Les autorités françaises ont publié des notes pour m’interdire de prester dans leurs instituts en Afrique y compris Dakar", a révélé le rappeur sur le plateau de RFM. La raison ? Ce, au motif que Awady fait imprégner le sentiment anti-français. "Un pays ne peut confier sa sécurité à son colonisateur. Il faut à un moment dire non à toute forme de domination", a-t-il déclaré.

Rappelons que les critiques de la politique de la France ont été accompagnées ces dernières années de manifestations violentes à l'encontre de sociétés françaises telles que Total et Auchan au Sénégal ou contre des représentations diplomatiques au Tchad, au Mali et plus récemment au Burkina Faso.

D’ailleurs l’ambassadeur de France au Sénégal, Philippe Lalliot interpellé sur le sentiment anti-français avait pointé du doigt le mouvement Frapp France dégage. Il n’avait manquer de cacher sa désolation. "Entendre Frapp France dégage, ça m’attriste, je pense que ce n’est pas ainsi que je conçois les relations entre deux grands pays qui se connaissent si bien comme le Sénégal et la France", avait-il martelé.

"C’est très éloigné de la manière dont nous concevons nos relations. Nous ne les concevons pas sur le mode dégage, mais travaillons ensemble. Les défis auxquels nous sommes confrontés sont à ce point graves qu’ils rendent nécessaires la coopération internationale, le partenariat, la relation d’égal à égal…", ajoutait-il.

Lalliot fait remarquer qu'un mouvement "Frapp Sénégal dégage" en France, ça tomberait sur le coup de la loi. "Et ça serait tellement étranger à la relation que nous entretenons avec la communauté sénégalaise en Fran­ce, qui est très bien intégrée et qu’on est très heureux d’avoir en France", avait-il soutenu.

ADVERTISEMENT

L’ambassadeur insistait sur la nécessité de coopérer face aux défis mondiaux : "C’est très éloigné de la manière dont nous concevons nos relations. Nous ne la concevons pas sur le mode « du dégage », travaillons ensemble sur les défis auxquels nous sommes collectivement confrontés et qui sont graves et qui rendent nécessaires la coopération internationale".

D’ailleurs Emmanuel Macron avait annoncé, lors de sa tournée africaine un changement d'approche dans la présence française sur le continent africain

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT