La série 'Rebelles' interdite sur le petit écran

La Direction des investigations criminelles a censuré la série "Rebelles" au motif que le contenu ne colle pas à nos valeurs républicaines.

Rebelles

La Direction des investigations criminelles a décidé de mettre fin aux séances de tournage. Les raisons invoquées, le contenu ne colle pas à nos valeurs républicaines selon la Direction de la Cinématographie. Pourtant cette production de Marodi avait fait le tour des réseaux sociaux deux mois avant sa diffusion intégrale.

Dans une lettre adressée à la maison de production Marodi, la Direction de la cinématographie demande l’arrêt immédiat des tournages et le retrait de la bande annonce de la chaîne Youtube, synonyme d’une mise en demeure de la série « Rebelles – un Combat pour l’Unité ».

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, la Maison de production Marodi Africa SAS informe l’opinion publique que la DCI a mis en chômage et a plongé dans l’obscurité une équipe de jeunes. Ces derniers ont travaillé sur ce projet avec courage et abnégation selon la même source.

« Cette décision de la Direction de la Cinématographie dite (D.C.I) condamne ainsi au chômage technique les équipes de tournage de la société de production Marodi Africa SAS qui ont travaillé d’arrache-pied depuis plus d’une année (01) déjà sur le projet » lit-on dans le communiqué.

Le document relève aussi que la bande annonce n’a provoqué aucun trouble à l’ordre public depuis sa mise en ligne sur Youtube. » La bande annonce, qui a été déjà visionnée par le public et des centaines de milliers d’abonnés de sa chaîne YouTube Marodi TV, n’a provoqué aucune forme de désordre, à l’instar de ses dix-huit (18) productions »

Selon le réalisateur, Thian Thiandoum joint par Seneweb, plusieurs demandes d’autorisation de tournage ont été envoyées à la Direction de la cinématographie. Mais elle n’a jamais répondu à toutes ses requêtes. La Maison de production Marodi Africa SAS compte engager une bataille judiciaire et n’entend pas changer le contenu de la série comme le souhaite la DCI.

Notons qu’une projection presse de la série ‘’Rebelles’’ est prévue ce mercredi dans un hôtel de la place. L’objectif, c’est de permettre à la presse de jeter un regard sur cette production.

« A la faveur d’un remaniement ministériel, MOÏSE ADJODJENA BADJI, jeune politicien prometteur, est promu au poste très convoité de Chef de Cabinet du Président de la République. Ce jeune dandy, insouciant, qui croque la vie, va vite se faire des ennemis et se retrouver ainsi au cœur d’un complot au plus haut sommet de l’Etat. Le but est de créer l’instabilité en Casamance afin de servir des intérêts privés »

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

CAN 2025 : la CAF retire l'organisation à la Guinée

CAN 2025 : la CAF retire l'organisation à la Guinée

Rentrée des classes : 3.810.000 élèves et 91.967 enseignants attendus

Rentrée des classes : 3.810.000 élèves et 91.967 enseignants attendus

Affaire Kalifone : L'avocat de Adja Thiaré devant le Conseil de discipline

Affaire Kalifone : L'avocat de Adja Thiaré devant le Conseil de discipline

Santé : une grève illimitée envisagée

Santé : une grève illimitée envisagée

Burkina : Ibrahim Traoré proclamé président, Damiba déchu

Burkina : Ibrahim Traoré proclamé président, Damiba déchu

'Je reparlerai à Macky quand il ne sera plus Président'

'Je reparlerai à Macky quand il ne sera plus Président'