Nitdoff après sa libération : ses premiers mots

Libéré hier, le rappeur Mor Talla Guèye plus connu sous le nom de Nitdoff a fait sa première sortie.

Nit Doff

Sur sa page Facebook, il a publié une photo de lui avec le drapeau du Sénégal autour du cou. Cependant, ce qui a le plus attiré notre attention c’est le commentaire du rappeur : « On aime ce pays ». Une petite phrase qui en dit long sur son engagement pour le pays si l’on se fie aux nombreuses réactions des internautes.

Mor Talla Guèye a été placé sous mandat de dépôt par le doyen des juges d'instruction Oumar Maham Diallo avant d'obtenir une libération huit mois après. Nitdoff est poursuivi pour trois chefs d'accusation dont diffusion de fausses nouvelles, outrage aux magistrats, menaces de mort sur les autorités judiciaires.

Il a été interpellé le 18 janvier 2023, suite à une vidéo sur les autorités judiciaires du pays. Face aux enquêteurs, le rappeur a confirmé l’authenticité de la vidéo avouant que c’est bien lui. Sans broncher, il va confesser l’ensemble des propos incriminés dans la vidéo.

Nitdoff a présenté des excuses publiques pour ses dérapages dans le Live incriminé. Pour le reste, il a tenté de justifier ses positions. À propos de l’outrage à magistrat, le rappeur a déclaré qu’il répondait au «Juge Dème», qui avait fait une sortie sur les audio de l’affaire Sweet Beauty.

ADVERTISEMENT

Pour l’appel à l’insurrection, il estime que Aliou Dembourou Sow, Kaliphone, Ameth Suzanne Camara ont dit pire sans être inquiétés, dans les colonnes de Libération.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT