"Barbie détruit notre société": le film crée la polémique dans les pays arabes

La superproduction hollywoodienne Barbie crispe certains pays arabes, qui se demandent s’ils doivent diffuser le film. Des scènes destinées à un public adulte et des références à l’homosexualité divisent.

les acteurs du film Barbie

Succès pas vraiment planétaire. Alors que le film Barbie, avec Ryan Gosling et Margot Robbie, cartonnent en Occident, certains pays arabes ne semblent pas prêts à le diffuser. L’Arabie saoudite a ainsi reporté la date de sortie au 31 août prochain, rapporte le média TSA.

L’autorité saoudienne de régulation de l’audiovisuel a ainsi demandé à l’équipe du film des modifications, alors que des critiques sur certaines scènes jugées osées ou en lien avec l’homosexualité ont fleuri sur les réseaux sociaux. Un hashtag "Barbie détruit notre société" a été lancé sur X (ancien Twitter). La production a cependant refusé ces changements, forçant le gouvernement à traiter directement avec le distributeur local pour les mettre en œuvre. Même polémique dans l'État du Pendjab au Pakistan, où la diffusion a dû être reportée, les autorités parlant de "contenu choquant", rapporte Al Arabiya.

Barbie aura sans doute aussi du mal à être projeté dans les salles obscures égyptiennes s’il contient des scènes jugées homosexuelles, a déclaré au média le critique cinématographique Khaled Mahmoud. Selon lui, le distributeur du film dans le monde arabe devrait livrer une version compatible avec les valeurs de la région. Prévue le 19 juillet, la sortie a là encore été reportée au 31 août.

Au Liban, la sortie du film a aussi été reportée à trois reprises et certains craignent un nouveau report, voire une interdiction, aux vues des thèses féministes véhiculées par l’œuvre. Les Émirats arabes unis ont enfin autorisé la diffusion, avec un retard de plus d’un mois, sans donner d’explications sur ce délai.

ADVERTISEMENT

Outre des messages en lien avec l’homosexualité, le film propose aussi l’apparition d’une actrice transgenre, ce qui pourrait être considéré comme un problème dans les pays à majorité musulmanes où ces thématiques n’ont pas bonne presse.

  • Barbie : polémique en Asie aussi

Il n’y a pas que dans le monde arabo-musulman que le film Barbie a suscité la polémique. Au Vietnam, l’apparition d’une carte géographique attribuant des régions objet de conflit avec la Chine comme étant chinoise a mené à l’interdiction du film.

Au Japon, l’association de la promotion du film Barbie avec celle du film Oppenheimer qui retrace le parcours du physicien américain qui a mené le projet de confection de la bombe atomique, réveille des souvenirs douloureux dans le pays du Soleil levant.

Le phénomène « Barbenheimer » ne plaît pas au Japon. Les internautes japonais ont lancé un hashtag #NoBarbenheimer sur Twitter.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT