Hausse du prix de l'oignon : le sac de 25kg passe de 12 000 à 20 000 FCFA

C'est devenu le calvaire pour les ménages sénégalais. Avec la fête de la Tabaski, les prix de certaines denrées ont flambée sur le marché. C'est le cas de l'oignon local qui est actuellement vendu à 1000 FCFA le kilogramme.

Commerce oignon Sénégal

Depuis 2021, les Sénégalais sont confrontés à une conjoncture due à la pandémie de Covid-19. Même si le gouvernement avait pris des mesures contre la cherté de la vie, en fixant le prix de certaines denrées, cela ne semble pas être respecté par nos commerçants. Pire cet arrêté ministériel a occasionné la pénurie de certains produits comme le sucre en poudre.

Après le calvaire vécu durant le mois de ramadan avec la pénurie du sucre en poudre, les sénégalais assistent désormais à une flambée inexplicable du prix de l'oignons local.

Sur le marché, le sac d'oignons qui se vendait à 11500 voir 12000fcfA avant la tabaski coûte désormais 20.000Fcfa. Conséquence, le kilogramme passe de 700 à 1000Fcfa.

ADVERTISEMENT

Une hausse que ne saurait expliquer ce commerçant grossiste trouvé au marché Dior des Parcelle Assainies. "Même nous ne comprenons pas cette hausse de l'oignon local", explique t-il. D'ailleurs renchérit-il, "certains fournisseurs envisagent même d'augmenter encore le prix. Si vous allez sur le marché, vous trouverez certains qui essayeront de vous le vendre le sac de 25 Kg à plus de 20.000Fcfa".

De l'autre côté, cette mère de famille venue faire ses courses du mois est dans le désarroi total. "Je ne comprends plus ce que veulent ces commerçants. Quelques jours avant la Tabaski j'avais acheté le demi sac d'oignons à 6.000Fcfa, et aujourd'hui on me parle de 10.000Fcfa pour l'oignon qu'on cultive ici au Sénégal", déplore la jeune dame avec le visage dépité. "A ce rythme, nous allons tous arrêter de manger le "Yassa" et les plats à base d'oignons", lâche t-elle.

Ce genre de situation, les sénégalais y sont confrontés à chaque évènement Korité ou Tabaski. C'est durant ces périodes, que les prix de certains produits comme l'oignon et la pomme de terre sont doublés voir triplés. Cela pourrait s'expliquer du fait que durant les moments de fête la demande est largement supérieure à l'offre. Et aucune mesure ni précaution n'est prise pour mettre à l'abri les consommateurs.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT