Ecstasy ou 'drogue de l'amour' : la nouvelle addiction des jeunes

Au Sénégal, l'Ecstasy, ou la "drogue de l'amour" fait des ravages chez les jeunes. Pour pimenter leurs soirées ou leur rencontre, les adolescents utilisent cette drogue appelée "volet" qui est en forme de bonbon.

Ecstasy

L'ecstasy est une drogue qui a un effet stimulant. Il est souvent consommé dans les soirées et les milieux festifs. Le volet agit sur le système nerveux central, rend emphatique et limite la fatigue. C'est pourquoi, on l'utilise dans les milieux festifs.

La "drogue de l'amour" contient principalement du MDMA (méthylènedioxymétamphétamine), un produit qui appartient à la famille des amphétamines et d'autres substance comme la caféine. L'Ecstasys permet de ressentir des émotions de façon plus intense avec un état d'euphorie et une désinhibition facilitant les échanges et la communication.

L'ecstasy provoque chez le consommateur une légère anxiété, une augmentation de la tension artérielle, une accélération du rythme cardiaque et la contraction des muscles de la mâchoire ; la peau devient moite, la bouche sèche.

Ensuite la personne ressent une légère euphorie, une sensation de bien-être et de plaisir. Elle s'accompagne d'une relaxation, d'une exacerbation des sens et d'une impression de comprendre et d'accepter les autres. Un sentiment qui pousse souvent les jeunes à surpasser leurs peurs et les incitent à réaliser leurs fantasmes les plus profonds.

Alerte aux parents

Les parents devraient être plus vigilant sur la consommation et la fréquentation de leur enfants qui sont tous exposés à l'utilisation du "volet". Commercialisé le plus souvent sous forme de comprimés de couleurs avec des motifs ou un logo, prêts à être avalés, l’ecstasy ressemble à des bonbons.

Auparavant, cette drogue se vendait dans les milieux festifs , mais maintenant, elle est commercialisée un peu partout dans le pays, même dans les écoles. Malheureusement, des trafiquants en ont créé un réseaux et profitent de l'insouciances des jeunes pour se faire fortune.

Mais c'est sans compter sur la détermination des limiers qui travaillent d'arrache pied pour mettre fin à ce réseau de trafic de cette drogue nuisible à la santé des jeunes.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Procès Ahmed Aidara: le procureur requiert une peine de 6 mois dont un ferme

Procès Ahmed Aidara: le procureur requiert une peine de 6 mois dont un ferme

Bayern : les chiffres du transfert de Sadio Mané dévoilés

Bayern : les chiffres du transfert de Sadio Mané dévoilés

Sécurité: l'armée dotée de nouveaux équipements

Sécurité: l'armée dotée de nouveaux équipements

Sénégal : Six tonnes de chanvre, de la cocaïne et de l'héroïne incinérés

Sénégal : Six tonnes de chanvre, de la cocaïne et de l'héroïne incinérés

Un président victime de ses amis [Opinion du Contributeur]

Un président victime de ses amis [Opinion du Contributeur]

Start-up en Afrique francophone : le Sénégal en tête

Start-up en Afrique francophone : le Sénégal en tête

Sénégalais tués à Mellila : l'Etat du Sénégal dément

Sénégalais tués à Mellila : l'Etat du Sénégal dément

Non, il n'y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Non, il n'y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Justice: Comparution de Mame Diarra Fam, Déthié Fall et Ahmed Aidara après les reports

Justice: Comparution de Mame Diarra Fam, Déthié Fall et Ahmed Aidara après les reports